“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'avocate de Dmitry Rybolovlev inculpée

Mis à jour le 22/02/2016 à 22:12 Publié le 23/02/2016 à 06:40
L'homme d'affaires russe Dmitry Rybolovlev, propriétaire de l'AS Monaco.

L'homme d'affaires russe Dmitry Rybolovlev, propriétaire de l'AS Monaco. Photo Cyril Dodergny

L'avocate de Dmitry Rybolovlev inculpée

Nouvelle péripétie dans l'affaire des tableaux de Dmitry Rybolovlev pour lesquels le milliardaire russe, patron de l'ASM football club, a porté plainte pour escroquerie début 2015 contre son marchand d'art Yves Bouvier...

Tetiana Bersheda, avocate de Dmitry Rybolovlev, est inculpée mardi 23 février du chef de violation de la vie privée. Tetiana Bersheda et son client avaient été placés en garde à vue à Monaco, le 17 novembre dernier, à la suite d'une plainte de Tania Rappo, résidente monégasque elle-même inculpée pour complicité d'escroquerie depuis près d'un an dans le cadre de cette affaire de tableaux.

Tetiana Bersheda sera entendue mardi par le juge d'instruction de Monaco, Pierre Kuentz. Son avocat, Gérard Baudoux, souligne: "En fait, Maître Bersheda, dans son rôle d'avocat, a capté une conversation sans aucun rapport avec l'intimité de la vie privée ou familiale de Madame Rappo et de Monsieur Rybolovlev de nature à confirmer le caractère délictueux des agissements de Monsieur Bouvier et la complicité de Madame Rappo."

De son côté, l'avocat de Tania Rappo, maître Frank Michel, note: "au-delà du caractère illicite de cet enregistrement, les propos tenus par Tania Rappo ont été déformés et sortis de leur contexte, dans le but de manipuler la justice, ce qui pourrait conduire également à une inculpation du chef de tentative d’escroquerie au jugement."

Plus de détails dans l'édition de Monaco-Matin de mercredi 24 février.

à partir de 1 €


La suite du direct