“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Laurent Anselmi succède à Philippe Narmino à la tête de la justice de Monaco

Mis à jour le 14/09/2017 à 18:44 Publié le 14/09/2017 à 16:02
Laurent Anselmi.

Laurent Anselmi. Photo Dir Com

Laurent Anselmi succède à Philippe Narmino à la tête de la justice de Monaco

Le Palais princier, dans un communiqué publié ce jeudi en milieu d'après-midi, soit un peu moins de deux heures après celui de Philippe Narmino, annonce que le prince Albert II "vient d'accepter la demande [du directeur des services judiciaires de Monaco] de faire valoir ses droits à la retraite anticipée".

Le souverain "salue cette décision qui honore ce haut serviteur de l'Etat et marque son attachement à la prééminence de l'intérêt général".

Il indique par ailleurs renouveler Philippe Narmino "dans ses fonctions de vice-président de la Croix-Rouge monégasque".

Le nom de son successeur à la tête de l'institution judiciaire de la Principauté n'aura pas tardé à être livré.

>> RELIRE. Affaire Rybolovlev: Philippe Narmino quitte ses fonctions de directeur des services judiciaires de Monaco

Le prince Albert II révèle ainsi qu'il s'agit de Laurent Anselmi, actuel délégué aux affaires juridiques auprès du gouvernement.

en fonction "dans les prochains jours"

Celui-ci prendra ses fonctions de directeur des services judiciaires et président du Conseil d'Etat "dans les prochains jours".

Le Palais princier ajoute que, "dans le cadre de la campagne médiatique actuelle de nature à perturber le cours normal de la Justice et à tenter de la discréditer, le prince souverain réaffirme sa confiance dans les institutions judiciaires qui ne sauraient fonctionner que dans le respect des principes, droits et libertés constitutionnellement garantis".

à partir de 1 €


La suite du direct