“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

La "très grande satisfaction" des frères Marzocco, relaxés dans le procès de la Tour Odéon

Mis à jour le 25/01/2017 à 10:39 Publié le 25/01/2017 à 10:36
Paolo et Claudio Marzocco

Paolo et Claudio Marzocco Photo Franz Chavaroche

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La "très grande satisfaction" des frères Marzocco, relaxés dans le procès de la Tour Odéon

Claudio et Paolo Marzocco ont réagi à cette décision de justice par un communiqué. Les promoteurs monégasques déclarent accueillir "avec une très grande satisfaction la relaxe qu’ils attendaient."

"Le Tribunal a rendu un jugement qui correspond à la réalité des faits et aux déclarations sans cesse renouvelées de Claudio et Paolo Marzocco. Enfin, par cette décision, tous les soupçons portés à tort sur la construction de la Tour Odéon sont définitivement levés.

>> LIRE AUSSI. Procès de la Tour Odéon: relaxe pour les promoteurs monégasques et le maire de Beausoleil

Les dirigeants du Groupe Marzocco ont toujours fait confiance à la justice française et regrettent que la présomption d’innocence ait été si souvent mise à mal par certains des intervenants dans ce dossier et notamment par quelques médias avides de sensationnel à tous prix.

A l’issue de ce procès, il ne reste plus que cette magnifique réalisation qu’est la Tour Odéon, symbole du savoir-faire du Groupe Marzocco et fierté de Claudio et Paolo Marzocco. Ils souhaitent à présent se consacrer pleinement aux nombreux projets du Groupe.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.