“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La barmaid accepte les verres de ses clients... puis s’endort à scooter

Mis à jour le 06/05/2019 à 10:05 Publié le 06/05/2019 à 10:05

La barmaid accepte les verres de ses clients... puis s’endort à scooter

Une sacrée cuite et la mémoire qui flanche !

Une sacrée cuite et la mémoire qui flanche ! C’est l’histoire racontée par une serveuse de 38 ans pour expliquer son infraction devant le tribunal correctionnel. La jeune femme empile d’abord vodka et rhum à La Rascasse le 17 novembre dernier. Puis, des consommateurs apprécient sa compagnie et lui offrent à boire. Les lampées sont si rapprochées qu’elle perd tout repère et n’a plus aucun souvenir. Le black-out total ! Pourtant, dans la nuit, elle décide d’enfourcher son deux-roues afin de rejoindre son domicile à Cap-d’Ail.

Au bout de quelques mètres, la barmaid chute à l’entrée du tunnel du Rocher. Conduite au CHPG, les policiers en profitent pour mesurer son alcoolémie. Le taux de 1,42 gramme par litre de sang apparaît…

« C’est le trou noir »

À la barre, la frêle prévenue essaie de fournir le plus de précisions possible aux remarques judicieuses du président Jérôme Fougeras Lavergnolle, inquiété par l’absorption d’autant de boissons. « Clairement, je n’ai pas l’habitude de boire et je n’avais pas mangé. Alors, mes 45 kg n’ont pas résisté à pareil traitement. Malgré le peu de souvenance, je sais que je me suis endormie. Ce n’était vraiment pas une bonne idée d’accepter l’invitation. J’ai eu de multiples blessures et des plaies au visage et aux lèvres. Aujourd’hui, je suis encore suivie pour cet accident. Mais ne me demandez rien sur les circonstances de ma chute. C’est le trou noir… Je n’ai jamais été condamnée… »

« Trois fois le taux contraventionnel »

Dans ses réquisitions, le procureur Alexia Brianti passe en revue les éléments du dossier. « Il était 3 h 40 quand on a retrouvé Madame blessée. Transportée aux urgences pour ses blessures, la prévenue est encore en arrêt à ce jour. Ce sont les conséquences très lourdes de son alcoolisation sur son comportement. Avec trois fois le taux contraventionnel, elle aurait dû trouver un autre moyen de transport pour rentrer chez elle. Il faut cependant tenir compte de ses faibles revenus et de ses charges familiales. Vous prononcerez une amende de 500 euros plus une contravention de 45 euros pour défaut de maîtrise. »

Le tribunal s’en tiendra aux réquisitions du ministère public.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct