“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'ex-militant de la guerre sainte ne devait pas revenir à Monaco…

Mis à jour le 11/10/2018 à 05:10 Publié le 11/10/2018 à 05:10
Sous le coup d'une enquête en France pour port d'armes, le résident de Cap-d'Ail n'était jugé «que» pour infraction à mesure de refoulement.

Sous le coup d'une enquête en France pour port d'armes, le résident de Cap-d'Ail n'était jugé «que» pour infraction à mesure de refoulement. J.-F. Ottonello

L'ex-militant de la guerre sainte ne devait pas revenir à Monaco…

Quel personnage déroutant !

Quel personnage déroutant ! Arrivé menotté devant le tribunal correctionnel, ce résident de Cap-d'Ail reste calme et posé au cours de sa comparution pour infraction à mesure de refoulement. Pourtant, passé et passif ne plaident pas en faveur de cet homme à l'âme mercenaire. Militant pour la guerre sainte, il croyait qu'un conflit allait éclater entre chrétiens et musulmans. Il a alors émis l'intention de rejoindre les troupes de Bachar el-Assad.

Une information judiciaire a d'ailleurs été ouverte en France pour détention d'armes. Un véritable arsenal militaire, composé de kalachnikovs, fusils d'assaut, pistolets et...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct