“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

L'employé de mairie à Monaco fumait du cannabis: un mois avec sursis

Mis à jour le 16/12/2014 à 08:44 Publié le 16/12/2014 à 07:48
(Photo M.A.)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'employé de mairie à Monaco fumait du cannabis: un mois avec sursis

Un jeune monégasque, employé de mairie comparait devant le tribunal correctionnel après avoir été surpris avec 30 g de cannabis sur lui. L'homme écope notamment d'un mois de prison avec sursis.

Un jeune monégasque, employé de mairie comparait devant le tribunal correctionnel après avoir été surpris avec 30 g de cannabis sur lui. L'homme écope notamment d'un mois de prison avec sursis.

L'employé de mairie est-il un consommateur occasionnel de cannabis comme il le prétend à la barre ? Le tribunal correctionnel n'y a pas cru un seul instant. Les policiers l'avaient surpris, quelques mois auparavant, avec 30 g de résine destinés à sa consommation personnelle. A l'issue de sa comparution ce jeune Monégasque a écopé d'un mois d'emprisonnement avec sursis, liberté d'épreuve pendant trois ans et obligation de soins.

Cette fameuse nuit, son père téléphone, affolé, à la Sûreté publique : « Je viens d'avoir mon fils, il a un comportement suicidaire ! ». Aussitôt, les fonctionnaires interviennent et observent le comportement étrange du jeune homme. Aucun doute : il est sous l'effet d'une drogue. Au moment de le reconduire au domicile familial, les policiers découvrent qu'il essaie de se débarrasser d'un petit paquet...

« Vous aviez déjà consommé 20 g de cette substance, souligne le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle, et vous précisez avoir acheté la totalité pour 250 euros. De plus, vous avez reconnu fumer dix joints par jour pour le seul mois d'août ! Pourquoi cet état de dépendance à vingt-quatre ans ? »Le prévenu raconte son mal-être dans la société et réaffirme qu'il est « un consommateur occasionnel ! »

Sur un ton paternel, le procureur Jean-Jacques Ignacio estimera à juste titre que ce garçon « n'est pas bien du tout. Le père s'est logiquement inquiété par le ton de la conversation téléphonique. Quand il a joint la police, vers 5 heures, le prévenu avait encore sur lui une quantité importante sur les 50 g de résine acquis... Une amende importante, à la fois dissuasive et nécessaire pour amoindrir fortement son pouvoir d'achat s'impose. »

Le tribunal déclarera le jeune homme coupable des faits reprochés et le condamnera à une peine de prison avec sursis. Une ultime chance pour mettre fin à son addiction.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.