“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Je savais qu’à Monaco il y avait beaucoup de gens riches": il perd au casino et se refait en volant des personnes âgées

Mis à jour le 16/08/2018 à 08:15 Publié le 16/08/2018 à 08:15
Après avoir perdu de l’argent au casino, le prévenu, avec beaucoup de dextérité, a dérobé 1000 € à trois personnes âgées sur les boulevards des Moulins et de Suisse, du 10 au 13 août.

Après avoir perdu de l’argent au casino, le prévenu, avec beaucoup de dextérité, a dérobé 1000 € à trois personnes âgées sur les boulevards des Moulins et de Suisse, du 10 au 13 août. Photo Cyril Dodergny

"Je savais qu’à Monaco il y avait beaucoup de gens riches": il perd au casino et se refait en volant des personnes âgées

Soyez attentif si un inconnu vous aborde pour demander de la monnaie sur 2 €. Méfiance! Il s’agit peut-être d’un voleur. Par un subtil stratagème, proche de la prestidigitation, il tentera certainement de dérober des billets contenus dans votre portefeuille ouvert en dissimulant sa main sous un papier…

L’astucieuse combine a permis à un Roumain de 34 ans d’arnaquer trois personnes âgées, les 10, 11 et 13 août derniers, entre 13 h et 14 h, sur les boulevards des Moulins et de Suisse. Butin amassé: 1.000 €!

Grâce à la perspicacité des enquêteurs monégasques et l’aide des caméras de vidéosurveillance, le larron a été rapidement interpellé et traîné devant le tribunal correctionnel. Il a écopé d’une peine de trois mois de prison ferme. L’argent qu’il détenait dans ses poches a été réparti entre les victimes.

"Beaucoup de gens riches à Monaco"

Mardi, à l’audience de flagrance, cet administrateur de société, menotté, s’effondre en pleurs quand le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle aborde la phase d’instruction.

"Votre modus operandi est identique dans les trois cas. En prétextant l’absence de monnaie, vous escamotez l’argent qui dépasse des portefeuilles des victimes.

À l’issue de leurs plaintes, les policiers repèrent sur les enregistrements vidéo l’individu décrit, coiffé d’un panama. Il s’approche d’une dame. Puis il reprend sa voiture stationnée sur l’avenue de la Costa.

Grâce au lecteur de plaques d’immatriculation, lundi, les inspecteurs sont avisés de votre entrée en Principauté. Vous êtes interpellé. Dans la voiture on retrouve votre chapeau et 450€…"

Le prévenu confesse ses infractions. "Je regrette et je demande pardon. Je voulais acheter une voiture en Italie avec 3.500 €. Pour avoir une somme plus importante encore, j’ai joué au casino. Mais j’ai tout perdu. Comment retrouver l’argent? Je savais qu’à Monaco il y avait beaucoup de gens riches… Avec des personnes relativement âgées, il est plus facile de détourner leur attention. J’ai deux enfants et une concubine. Je les ai quittés il y a cinq jours…"

Le magistrat s’étonne: "Mais vous aviez déjà un véhicule…"

Pour le détenu, il s’agit d’une voiture de location immatriculée en Allemagne et confiée par un ami.

"Avez-vous essayé de voler dans d’autres pays? Des condamnations aussi?", demande encore le président.

"Oui, en Italie, mais ça n’a pas marché. J’ai eu des problèmes avec la police allemande et j’ai été sanctionné pour des violences en Belgique."

"Ces vols sont insupportables"

Selon le procureur général adjoint Hervé Poinot, "Monsieur n’est pas crédible dans ses explications. Il a fait de cette dextérité son gagne-pain. Les victimes ne se sont aperçues de rien au cours de la manipulation. Il ment!

Cette pratique qui consiste à faire appel à la gentillesse pour déposséder des victimes puis s’offrir restaurants et hôtels, est insupportable. Vous condamnerez le prévenu à un an de prison ferme. Le quantum est particulièrement élevé car il n’est pas acceptable de s’en prendre aux personnes âgées. Ce genre d’individu n’a rien à faire sur le territoire monégasque".

Le tribunal a réduit la peine réclamée par le ministère public. Toutefois, le prévenu semblait réfléchir à un éventuel appel.


La suite du direct