“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ivresse au volant, tribunal au tournant

Mis à jour le 09/02/2019 à 10:15 Publié le 09/02/2019 à 10:15

Ivresse au volant, tribunal au tournant

Les affaires d’alcool au volant sont légion au tribunal correctionnel de Monaco.

Les affaires d’alcool au volant sont légion au tribunal correctionnel de Monaco. Au fil des audiences, combien de magistrats ont tiré la sonnette d’alarme et sermonné les prévenus ? Pourtant, rien ne change. La preuve…

Le barman…

Le 9 octobre dernier, vers 4 h, un scootériste de 24 ans chute au niveau de l’échangeur Saint-Roman. Il aurait glissé sur la chaussée mouillée. Heureusement, il n’est pas gravement blessé. Les policiers le conduisent tout de même au CHPG et mesurent son alcoolémie : 1,05 mg/l. « Sur les caméras de vidéosurveillance, précise le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle, on voit une flaque d’eau. Mais vous étiez ivre ! Combien de verres pour arriver à pareil taux ? » Le barman détaille : « Une pinte de bière à La Brasserie et trois verres d’alcool fort à La Rascasse. Je me sentais de prendre le guidon. Souvent, à la fin de mon service, je vais boire pour me détendre… »

Le procureur Alexia Brianti : « Le prévenu porte encore, plusieurs mois après les faits, les stigmates de l’accident sur son visage. Habituellement, avec ce taux, les gens comparaissent dans le box des flagrants délits. Il titubait et constituait un véritable danger. »

Huit jours de prison avec sursis.

Le maçon…

Le 19 août dernier, vers 6 h 40, des policiers en patrouille contrôlent un TMax au niveau du rond-point Wurtemberg. Son conducteur roule beaucoup trop vite en direction de la place du Canton. Et il a bu : 0,80 g/l. Il sera transporté au CHPG. Les agents sont informés par radio de la perte d’équilibre de ce maçon sous le tunnel du Rocher quelques minutes auparavant son interpellation. À la barre du tribunal, le prévenu ne sait plus comment il a chuté. Sa mémoire à juste retenu la quantité de boisson : trois litres de bière au cours de sa soirée sur le port Hercule.

Le procureur Alexia Brianti : « Il n’était pas en état de conduire jusqu’à Nice. Il titubait ! Outre un vol, on note sur son casier un délit routier à cause de stupéfiants. 600 e d’amende et deux contraventions à 45 e et 100 e. » Le tribunal suivra les réquisitions en réduisant l’amende à 500 e.

Et le grand absent !

Il est environ 6 h, ce 7 août dernier, quand un habitant de Roquebrune-Cap-Martin chute avec son Piaggio sur l’avenue Princesse-Grace, avant d’arriver devant le Monte-Carlo Bay. Blessé, il est transporté au CHPG pour être soigné. Une prise de sang démontrera une d’alcoolémie de 2,14 g/l. Entre-temps, un témoin indiquera aux policiers que le conducteur roulait beaucoup trop vite et c’était inévitable : il allait tomber !

Le prévenu était absent à l’audience. Grâce au PV lu par le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle, on sait que ce joyeux drille a mis du temps à dessoûler et qu’il avait avalé deux verres de rhum et cinq shots d’eau-de-vie au Méridien. Il ressortira de l’hôpital avec un arrêt de travail de 90 jours. « Dommage que ce personnage ne se trouve pas à la barre. Il aurait pu raconter en détail son infraction, espérait le procureur Alexia Brianti. Un mois avec sursis et 45 € d’amende. » Le tribunal ramènera à la peine à dix jours avec sursis plus la contravention.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct