“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Ivre, le conducteur perd son passager à Monaco

Mis à jour le 26/08/2014 à 08:12 Publié le 26/08/2014 à 07:09
Palais de Justice de Monaco4
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Ivre, le conducteur perd son passager à Monaco

Quand Petir comparaît devant le tribunal correctionnel, selon la procédure de flagrant délit à la suite de sa garde à vue, on vient de lui retirer les menottes. Ce Finlandais est poursuivi pour conduite en état d'ivresse.

Quand Petir comparaît devant le tribunal correctionnel, selon la procédure de flagrant délit à la suite de sa garde à vue, on vient de lui retirer les menottes. Ce Finlandais est poursuivi pour conduite en état d'ivresse.

Ivre au point de poursuivre sa route malgré la perte d'un passager sous le tunnel Louis-II. Il a écopé d'un mois de prison avec sursis.

Vendredi, vers 2 h 45, au niveau de l'auditorium Rainer-III, les policiers se portent au secours d'une personne allongée sur la voie publique. Des témoins parlent d'un homme blond au volant d'une Jaguar décapotable. Une forte accélération a surpris le passager assis sur la lunette arrière et il a chuté sur ta route...

Le véhicule est vite localisé et les agents constatent que les occupants sont ivres. Ils invitent le conducteur à souffler dans l'éthylotest. Mais il refuse et devient très désagréable. Alors, direction le CHPG pour une prise de sang. Résultat : une alcoolémie de 1,72 g/l ! Soit plus du double du taux délictuel (80 g/l).

« Qu'aviez-vous bu pour ne pas vous rendre compte qu'un passager avait basculé sur la route ? »lui a demandé le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle.« Du champagne et de la vodka, a répondu le prévenu. On allait au Jimmy's, car je ne ressentais aucun trouble de l'ivresse. Le passager, complètement saoul, n'a pas voulu s'asseoir sur le siège. Dans le tunnel, quand j'ai accéléré, avec l'écho et le bruit de la voiture je n'ai rien entendu. »

Remarque du président : « Pourquoi ce comportement arrogant et agressif ? » Le Finlandais s'est expliqué : « Personne ne parlait anglais ! J'avais les menottes très serrées. Ça me faisait mal ! Alors je me suis emporté. L'univers carcéral est difficile à supporter... »

Le procureur Aline Brousse a appuyé sur « la non-assistance en personne en danger et l'ivresse. Au point de ne pas voir la perte d'un passager ! Pourtant, il y a des rétroviseurs ! Monsieur a déjà eu quelque avertissement. Ce sera un mois avec sursis. »

Coté défense, Me Arnaud Cheynut mettra en exergue l'activité professionnelle de son client afin de réclamer une indulgence particulière. « Sa société commence à décoller et les contrats sont signés de juillet à octobre. Il a un gamin de trois ans. Accordez-lui le sursis ou le fractionnement... » Le tribunal suivra les réquisitions du Ministère public.

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.