“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Ivre, il saisit les seins d’une caissière et l'embrasse

Mis à jour le 29/06/2018 à 07:07 Publié le 29/06/2018 à 07:03
Le tribunal de Monaco.

Le tribunal de Monaco. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ivre, il saisit les seins d’une caissière et l'embrasse

La caissière d’un bar du Méridien Beach Plazza a déposé plainte, l’été dernier, contre un client français d’une cinquantaine d’années, pour agression sexuelle. Il a été jugé à Monaco ce mercredi

"Le 25 août, raconte le président du tribunal correctionnel, Florestan Bellinzona, vous aviez bien bu. Vous passez derrière le comptoir pour dire au revoir à Madame. Comme elle téléphonait, vous en profitez pour l’embrasser sur la nuque et lui saisir les seins. Elle vous donne un coup de coude pour vous repousser. La barman intervient pour vous sortir. C’est un outrage public à la pudeur! Qu’est-ce qui vous a pris?"
Le prévenu ne se souvient de rien! Il lui est impossible de donner la moindre explication à ses gestes déplacés. Il avait trop bu et il s’excuse de s’être permis ces attouchements.

"Vous êtes un délinquant!"

À la barre, la plaignante apporte un supplément d’information: "Dans l’état où il était, sa réaction semblait une évidence. Mais j’étais obligée de réagir car je ne voulais pas perdre mon emploi. J’ai été blessée, offensée dans ma dignité de femme et mon amour-propre…"

Le magistrat jette un coup d’œil sur le casier judiciaire du fautif. "Vous cumulez trois condamnations pour conduite en état d’ivresse. Il semble que vous ayez un problème avec l’alcool…"
L’assesseur Françoise Dornier s’indigne à son tour: "Vous êtes un délinquant! Depuis votre première sanction, qu’avez-vous fait pour arrêter de boire? Rien. Aucun soin. Quand prendrez-vous conscience de votre addiction?"

"Il devra se souvenir de la peine"

L’avocat de la partie civile, Me Stephan Pastor, s’interroge à son tour: "Jusqu’où serait-il allé dans ses mœurs grossiers et dépravés? Cet individu ne prend pas la mesure inquiétante de son comportement. Il devra se souvenir de la peine, même s’il a la mémoire courte. Soit 2.000 € pour avoir porté atteinte à l’honneur de ma cliente."

Avec ou sans alcool, il ne faut pas faire n’importe quoi pour le premier substitut Olivier Zamphiroff. "Vous le condamnerez à une peine où il sera obligé de faire des efforts financiers afin de commencer à réfléchir: 5.000 € d’amende."
Le tribunal prononcera une peine de six mois d’emprisonnement avec sursis, placement sous le régime de la liberté d’épreuve avec obligation de soins et 2.000 € d’amende. Il devra par ailleurs indemniser la victime à hauteur de 2.000 €.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.