“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ivre, il grille un feu et provoque un accident

Mis à jour le 29/11/2017 à 05:06 Publié le 29/11/2017 à 05:06
Le prévenu, un Mentonnais de 34 ans, écope de 10 jours de prison avec sursis et 100 € d'amende pour avoir grillé un feu à ce croisement.

Le prévenu, un Mentonnais de 34 ans, écope de 10 jours de prison avec sursis et 100 € d'amende pour avoir grillé un feu à ce croisement. Jean-François Ottonello

Ivre, il grille un feu et provoque un accident

Dix jours d'emprisonnement avec sursis et 100 € d'amende !

Dix jours d'emprisonnement avec sursis et 100 € d'amende ! C'est la peine infligée par le tribunal correctionnel à un Mentonnais pour conduite en état d'ivresse et le non-respect des feux de signalisation. Ce serveur de 34 ans, employé dans un bar du centre commercial de Fontvieille, aurait mieux fait de rentrer chez lui à la fin de son service, au lieu de faire de capiteuses libations. Faute de ne pas avoir contrôlé son absorption de boissons le 15 avril dernier, il a enfourché son scooter et provoqué un accident.

« Vous auriez pu renverser un piéton »

Vers 2 h 30, en effet, l'esprit embrouillé par les vapeurs d'alcool, le cyclomotoriste omet de s'arrêter au feu rouge qui règle le passage des véhicules à l'intersection du boulevard Princesse-Charlotte avec l'avenue du Roqueville. Au même instant, une voiture passe au vert et vient percuter le deux-roues. Son conducteur s'en tire avec quelques blessures superficielles. Les policiers sont alertés. Dès leur arrivée sur les lieux ils procèdent aux constatations d'usage et, une fois rassurés sur l'état de santé du fautif, ils le transportent jusqu'à la Sûreté publique.

À 3 h 42, son alcoolémie révèle un taux de 0,84 mg par litre d'air expiré. « Soit une plus d'une heure après, note le président Jérôme Fougeras Lavergnolle. Vous aviez commencé à la bière, puis vous avez terminé au whisky au Gerhard's Café, sur le port de Fontvieille. Vous n'aviez pas conscience de votre incapacité à conduire ? » Le prévenu n'avait nullement l'impression d'être saoul. « Je parlais normalement. D'ailleurs, je ne bois pas régulièrement. Mais avec le recul, je me rends compte de mon erreur. » Dernière remarque du président : « Vous auriez pu renverser un piéton… »

« Marquer le coup »

Avec pareil taux, cela devait arriver pour le procureur Cyrielle Colle. « Face à cette importante alcoolémie, vous devez marquer le coup avec une peine de prison conséquente que vous pourrez assortir du sursis. Car l'omission de s'arrêter au feu rouge est liée à la boisson. Une peine de dix jours, plus 100 € d'amende pour la contravention me semblent justifiés… »

Sans avocat, le prévenu assurera sa défense en déclarant brièvement : « Actuellement je ne suis pas motorisé à cause de la suspension de mon permis. Cela m'a bien servi de leçon… »

Le tribunal suivra à la lettre les réquisitions du ministère public.

« 500 euros ferme ! »

Les deux prévenus ont été condamnés pour le vol d'un casque non attaché sur une moto, carrefour du Poivrier à Monte- Carlo.
Les deux prévenus ont été condamnés pour le vol d'un casque non attaché sur une moto, carrefour du Poivrier à Monte- Carlo. archives NM

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.