“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Ivre elle roule à contresens dans les allées d'un parking de Monaco

Mis à jour le 16/01/2020 à 13:31 Publié le 16/01/2020 à 13:35
La conductrice affichait une alcoolémie de 1,06 mg/l.

La conductrice affichait une alcoolémie de 1,06 mg/l. J.-F.O.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ivre elle roule à contresens dans les allées d'un parking de Monaco

C’est indéniable! Les capacités à la conduite d’un véhicule sont très affaiblies dès que le taux d’alcool dépasse le seuil de 0,40 mg par litre d’air expiré. C’est ce délit qui a conduit une femme de 40 ans devant le tribunal correctionnel.

Le 5 octobre dernier, vers minuit, le gardien du parking Antoine-Ier, sur le port Hercule, est surpris par le comportement hasardeux d’une conductrice au volant de sa voiture.

Elle emprunte les couloirs de circulation à contresens. Afin d’éviter un éventuel accident, il alerte les policiers.

Interpellée à la sortie du périmètre de stationnement, cette personne, résidant à Roquebrune-Cap-Martin, est alcoolisée et affiche un taux de 1,06 mg/l.

« Pardon… »

À l’audience, la prévenue, agent de voyages de profession, répond avec franchise aux interrogations du président Jérôme Fougeras-Lavergnolle. « J’ai fréquenté au cours de la soirée des établissements bordant la route de la Piscine. Chaque fois, j’ai bu plusieurs verres de vin rosé. Vers minuit, il me tardait de rentrer chez moi. Je le reconnais, j’étais un peu perdue dans le parking. Je n’avais pas véritablement conscience d’avoir autant abusé de la boisson. Pardon… »

Dans ses réquisitions, la procureure Alexia Brianti ne peut pas s’en tenir à l’émotion.

Après avoir décrit le circuit aviné de cette quadragénaire, le danger représenté pour les autres usagers de la route à la sortie du parking est rappelé. « Une peine avec sursis s’impose. À l’avenir, Madame doit comprendre qu’une fois alcoolisée, il ne faudra plus prendre son véhicule. Les moyens de locomotion pour éviter cette situation et se déplacer ne manquent pas en Principauté. Vous prononcerez une peine de huit jours d’emprisonnement assortis du sursis et 45 € d’amende pour la contravention. »

Nouveauté législative

Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public.

Il faut par ailleurs savoir que ce même tribunal est également compétent, depuis deux mois, avec la nouvelle loi, pour se prononcer sur la suspension du permis de conduire.

Mais ce ne sera pas encore le cas pour cette affaire puisque la commission monégasque pour la suspension d’un permis de conduire s’est déjà réunie afin de procéder à l’interdiction de conduire un véhicule en Principauté et au retrait temporaire du précieux document à son titulaire.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.