“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Ivre, elle percute quatre véhicules pour éviter un chat à Monaco

Mis à jour le 29/04/2015 à 09:40 Publié le 29/04/2015 à 08:55
Palais de Justice de Monaco4
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ivre, elle percute quatre véhicules pour éviter un chat à Monaco

Est-ce un respect excessif d'une femme pour les animaux qui a causé un accident matériel le 9 janvier dernier sur le boulevard d'Italie ? Le tribunal correctionnel penchera plutôt sur la thèse de la conduite en état d'ivresse.

Est-ce un respect excessif d'une femme pour les animaux qui a causé un accident matériel le 9 janvier dernier sur le boulevard d'Italie ? Le tribunal correctionnel penchera plutôt sur la thèse de la conduite en état d'ivresse.

Ce soir-là, vers 23 h 30, un véhicule couché sur le flanc gauche, en plein boulevard d'Italie, est signalé à la Sûreté publique. Quand les policiers arrivent, ils découvrent un Range Rover renversé au milieu de la chaussée, à hauteur de l'immeuble «Le Florestan», après avoir embouti quatre autres véhicules en stationnement.

Par chance, la conductrice, indemne, a pu s'extraire de l'habitacle par ses propres moyens. Les agents l'interrogent et notent rapidement que la jeune femme présente tous les signes de l'ivresse. À l'éthylotest apparaît d'ailleurs un taux d'alcoolémie de 0,65 mg/l.

«Comment expliquez-vous ce carambolage avec les autres voitures et votre 4x4 couché sur le côté?», demande le président Jérôme Fougeras Lavergnolle à la prévenue.

La jolie prévenue reconnaît d'emblée avoir consommé «du vin au restaurant proche». «Mais c'est quand j'ai vu un chat traverser la route que j'ai donné un coup de volant pour l'éviter. Déportée par cette manœuvre, je n'ai pu ensuite reprendre le contrôle de ma voiture.»

Clémence

Le président ne semble pas trop croire à cette version des faits. «Selon vous, qui est le principal responsable de votre accident : le chat ou l'alcool?»

La prévenue fait alors son mea culpa : «C'est la boisson, je le reconnais…»

Pour le procureur Cyrielle Colle, «cet accident aurait pu être beaucoup plus grave s'il y avait eu des piétons à cet endroit, au même moment». Néanmoins, la représentante du parquet estimera que la peine de quinze jours d'emprisonnement pourra être assortie du sursis, en y ajoutant une amende de 45 euros.

La défense essaiera de minimiser les faits. «Cette mère de famille de trois enfants, plaide Me Alexis Marquet, est désolée d'avoir provoqué un tel accident. Mais un traitement médicamenteux associé à la boisson peut aussi expliquer cette conduite hasardeuse. Je demande votre plus grande clémence.»

Accordée. Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public. D'autant que les propriétaires des voitures accidentées n'étaient pas présents à l'audience.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.