“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Interdite de territoire, elle errait à Monaco

Mis à jour le 19/06/2018 à 08:26 Publié le 19/06/2018 à 08:26
Vue aérienne sur Monaco

Vue aérienne sur Monaco Photo archives Eric Dulière

Interdite de territoire, elle errait à Monaco

Une Estonienne de 35 ans frappée d’une mesure de refoulement notifiée le 28 avril 2018, n’a pas attendu pour réapparaître une énième fois au niveau de l’avenue Hector-Otto le samedi 9 juin, vers 19 h. Elle a comparu, menottée, devant le tribunal correctionnel.

En couple avec un Monégasque, il est difficile pour cette femme, SDF et sans profession, de couper toute attache avec la Principauté depuis sa séparation. Quand le président Florestan Bellinzona l’interroge sur les raisons de sa présence sur le territoire, la prévenue répond avec conviction: "J’aime beaucoup Monaco et l’architecture de ce pays. J’ai des liens d’amitié et je passais pour voir mon ami. Je voudrais y travailler pour vivre. Car pour l’instant c’est ma famille qui m’aide financièrement à subsister…"

Le premier substitut Cyrielle Colle: "Après plusieurs rappels à l’ordre et trois interpellations depuis avril, vous n’avez toujours pas compris l’interdiction. Vous irez en prison à chaque prochain passage à Monaco!"

Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public, soit cinq jours de prison avec sursis.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct