Rubriques




Se connecter à

Ils roulent sans casques de nuit à Monaco... puis se cachent pour échapper à la police

Pour franchir la frontière française, deux jeunes avaient dérobé un deux-roues à Vintimille. Mais impossible de forcer la nasse monégasque, même après avoir fui.

JEAN-MARIE FIORUCCI Publié le 15/01/2022 à 15:45, mis à jour le 15/01/2022 à 14:56
L’un des deux individus était interdit de territoire français. P. A.

Le calme régnait dans la nuit du 23 au 24 août dernier au sein du quartier populaire de la Condamine. Jusqu’à 4 h 45 ! Un scooter immatriculé en Italie débouche sur la place d’Armes avec deux personnes à bord. Le conducteur et le passager d’un Vespa sont sans casques. Ils ont l’intention de se diriger vers l’avenue de la Porte-Neuve. Le policier de faction les empêche de s’engager sur la voie qui conduit au Rocher. Sans oublier de les verbaliser au passage pour l’absence de protection crânienne. Mais ces individus n’obtempèrent pas et ils poursuivent leur route. Le fonctionnaire les attend au retour où il envisage d’agir avec détermination.

Cachés dans un buisson et sous un camion

Quelques minutes plus tard, en effet, les deux réfractaires réapparaissent. Leur comportement est à nouveau inconcevable. Plus inadmissible : ils prennent la rue Grimaldi à contresens. Alerte et bouclage du périmètre. Les forces de l’ordre sont en action. Toujours plus étranges encore, les deux individus se sont éclipsés. Les hommes de la Sûreté publique ne baissent pas les bras pour autant la garde. Branle-bas de combat ! Tous les outils de contrôle sont sollicités et ce sont finalement les caméras de la vidéosurveillance qui vont jouer les mouchards.

Les fuyards se sont tapis, l’un dans un buisson, l’autre sous un camion dans des voies perpendiculaires. Sans violences, les agents les sortent de leurs situations inconfortables. Conduits dans les locaux de la rue Suffren-Reymond, les deux factieux sont placés en garde à vue. « Le premier est de nationalité tunisienne, annonce le président Florestan Bellinzona, car aucun d’eux n’est présent à l’audience. Âgé de 20 ans, il est célibataire, sans domicile et sans profession. Il va mener les inspecteurs en bateau en se faisant passer pour un mineur et nier le vol du scooter dans la cité italienne de Vintimille. »

"le but c’est qu’ils n’y reviennent plus… »

À force de perspicacité, les enquêteurs obtiendront toutefois la vérité. Le Vespa a bien été volé afin de franchir les confins entre l’Italie et la France. Ce passage a été peut-être facilité par les documents de propriété laissés dans la sacoche du deux-roues. Paradoxe étonnant, à la suite des propos du magistrat : « Les policiers ont découvert dans les affaires du coupable un document lui interdisant de se trouver sur le territoire national et de franchir la frontière. Quant au second prévenu, âgé de 22 ans et sans enfant, il est également sans domicile et sans profession. Tous les deux, si l’on considère leurs identités fournies comme véritables, n’ont aucun casier judiciaire. »

 

La représentante du parquet Emmanuelle Carniello s’est contentée de réclamer une sanction de huit mois pour chacun avec sursis simple. « Comme les prévenus sont inconnus à Monaco, le but c’est qu’ils n’y reviennent plus… »

Après en avoir délibéré, le tribunal a ramené les peines pour chacun à quatre mois avec sursis.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.