“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ils ont volé 126 tablettes de chocolat au supermarché... Et la justice s'est montrée très ferme

Mis à jour le 28/05/2019 à 10:14 Publié le 28/05/2019 à 06:55
Les deux voleurs ont dévalisé le rayon chocolat d’un supermarché de l’avenue des Spélugues.

Les deux voleurs ont dévalisé le rayon chocolat d’un supermarché de l’avenue des Spélugues. Photo d’illustration Dylan Meiffret

Ils ont volé 126 tablettes de chocolat au supermarché... Et la justice s'est montrée très ferme

Les gourmands ! Voire goinfres et même gloutons ! Deux ressortissants géorgiens devaient comparaître devant le tribunal correctionnel de Monaco pour le vol de 126 tablettes de chocolat. Le 28 mars dernier, ils avaient carrément pillé le rayon confiserie d’un supermarché de l’avenue des Spélugues, à Monte-Carlo.

Ces accros au cacao croyaient-ils échapper facilement aux sanctions monégasques ? Police et justice n’ont pas failli. Pour les deux prévenus, absents à l’audience, la note sera salée après ce détournement de friandises. Une condamnation à trois mois de prison ferme a été prononcée pour chacun. À effectuer dès que ce duo remettra les pieds en Principauté. Sans oublier la confrontation à une dangereuse prise de poids… et à une insidieuse hyperglycémie !

500 € de chocolat

La présidente Françoise Barbier-Chassaing apporte peu d’information sur ces « ballotins » de l’Est. Tous les deux, âgés d’une trentaine d’années, sont sans profession. Si le dénommé Mindia a un casier vierge, David, son alter ego, a été condamné trois fois en France pour des vols. Grâce aux enregistrements de la vidéosurveillance, les deux coupables ont pu être identifiés. Puis finalement interpellés dans les environs par les policiers. Leurs estomacs vides les auraient poussés à dévaliser le rayon : « On avait très faim », avaient-ils déclaré le jour de leur arrestation.

« C’est la première fois qu’un vol avait lieu dans notre magasin, a déclaré le plaignant. Je demande le dédommagement de la totalité du prix des tablettes de chocolat. Soit la somme de 506,99 €. Rien de plus… »

"Venus pour dévaster des rayons entiers"

À son tour, le premier substitut Olivier Zamphiroff n’éprouve aucune indulgence pour « ces visionnaires qui ont anticipé sur une éventuelle hausse du prix du cacao ».

Il a la ferme intention dans ses réquisitions de « sédimenter les casiers judiciaires des deux Géorgiens. Ne vous dirigez pas vers cet angélisme de les considérer comme des primo-délinquants à Monaco. Surtout quand on fait partie d’équipes venues spécialement pour dévaster des rayons entiers. Donnez un signal ferme avec une peine comprise entre douze et huit mois d’emprisonnement ferme ».

Ventre affamé n’a donc point d’oreilles ? Le tribunal aura-t-il eu pitié des deux prévenus qui semblaient crier famine par cet excès de sucrerie ? Les juges ont finalement condamné les prévenus à une peine de trois mois de prison ferme. Par souvenance de la citation de la Marquise de Sévigné ? « Prenez du chocolat afin que les plus méchantes compagnies vous paraissent bonnes. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct