“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Il vole un casque à Monaco "pour un copain qui devait rentrer à Beaulieu"

Mis à jour le 24/11/2017 à 18:04 Publié le 24/11/2017 à 18:00
Palais de Justice de Monaco .

Palais de Justice de Monaco . Photo d'archives Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Il vole un casque à Monaco "pour un copain qui devait rentrer à Beaulieu"

Ils devaient être deux. Il est seul à comparaître devant le tribunal correctionnel. Seul pour expliquer les raisons qui l’ont poussé à voler un casque intégral sur un scooter en stationnement. Lui, c’est un jeune barman français d’une vingtaine d’années résidant à Saint-Jean-Cap-Ferrat. L’autre, absent, est un serveur cubain, âgé de 31 ans. Il semblait tenir le rôle du receleur.

Le 14 mars 2017, vers 23h45, un homme gare son deux-roues au niveau du carrefour du Poivrier, à Monte-Carlo. Quand il retourne pour enfourcher son engin, vers 2 h, le casque, juste posé sur le cyclomoteur sans être attaché, a disparu. La victime signale le vol à la Sûreté publique.

Les policiers visionnent les images enregistrées par les caméras de vidéosurveillance. Ils aperçoivent la scène de vol où quatre jeunes qui sortaient du Casino s’approchent de l’accessoire convoité…

"500 euros ferme!"

"Au cours de l’enquête, annonce le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle, les fonctionnaires parviendront à identifier les deux coupables. Votre casier judiciaire français démontre que vous avez déjà commis quelques méfaits en France… Pourquoi voler ce casque en Principauté?"

"J’ai saisi l’occasion de le prendre parce qu’un de mes copains qui devait rentrer à Beaulieu n’en avait pas. Je le lui ai remis et je l’ai récupéré à la fin du trajet. Je comptais le conserver. Mais dès que nous avons été convoqués à la Sûreté publique, j’ai aussitôt remis cet objet aux enquêteurs pour qu’il soit restitué à son propriétaire."

Rapidement, le premier substitut Olivier Zamphiroff note que c’est "la première fois que le prévenu est condamné en Principauté. Je peux rester sur une peine d’amende à hauteur de 500 €. Mais ferme! Pour l’autre, comme il n’a pas cru bon de se présenter, vous le sanctionnerez avec deux mois d’emprisonnement assortis du sursis."

Ce dernier personnage aurait dû venir, peut-être… Car le tribunal a suivi les réquisitions du ministère public à la lettre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.