“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il vole 20.000 euros de jetons au casino

Mis à jour le 23/03/2018 à 15:35 Publié le 23/03/2018 à 16:15
Le tribunal a prononcé une peine de 6 mois ferme.

Le tribunal a prononcé une peine de 6 mois ferme. archives M.A.

Il vole 20.000 euros de jetons au casino

Un sexagénaire italien subtilise discrètement des jetons et les échange contre des billets au guichet du Sun Casino. La combine a permis au prévenu de s'emparer de 20.000 euros. Absent à l'audience, il a été reconnu coupable de vol et condamné à de la prison ferme.

La chance aura tourné rapidement pour un "client" du Sun Casino! Venu dans cet établissement de jeux de la SBM le 6 octobre 2016, il avait l'intention de gagner de l'argent sans miser le moindre euro. L'astuce? Voler des jetons discrètement et les échanger.

Tant que le personnel ne remarque pas la disparition des plaques, l'auteur de la soustraction frauduleuse peut échanger son butin contre de l'argent en toute tranquillité.

C'est la combine utilisée par un sexagénaire italien pour s'emparer d'une somme de 20.000 € au préjudice de la Société des Bains de Mer.

Procédé simpliste

Le procédé paraît assez classique. Pour ne pas dire simpliste. Vers 17 h 30, le petit malin tourne autour des tables de roulette afin d'en repérer une fermée. Il s'approche et attend que le croupier, affairé en face sur un autre tapis vert, regarde dans la direction opposée.

Il enjambe rapidement le cordon de protection et plonge sa main dans la réserve à jetons. Il arrive à subtiliser vingt plaquettes d'une valeur de 500 € chacune.

Et le tour est joué? Pas vraiment…

À l'heure de la fermeture, la ruse est découverte et la direction porte plainte. Les inspecteurs épluchent les enregistrements de vidéosurveillance et remarquent un individu qui passe le cordon de sécurité. Il vole deux piles de jetons. Pisté par le biais des images, il est aperçu au guichet du grand casino. Il est obligé de décliner son identité avant de s'acquitter du droit d'entrée pour rejoindre le salon Amérique.

Là, il s'adresse au caissier et échange les jetons contre des coupures mauves de 500€. Mais il est piégé! Les limiers de la rue Suffren-Reymond disposent de ses coordonnées…

Voleur professionnel

Cité à comparaître devant le tribunal correctionnel pour le délit de vol, il est absent à l'audience pour des raisons de santé, mais représenté par son conseil.

"Convoqué par les policiers monégasques, relate le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle, le coupable ne viendra jamais dans les locaux de la Sûreté publique. À la demande du parquet, il sera interrogé par les enquêteurs transalpins, avec lesquels il observa le silence… Son casier italien comporte quinze mentions pour vols, évasion, outrages, etc."

Cela ne fait aucun doute sur la carrière du personnage: c'est un voleur professionnel depuis une vingtaine d'années, pour le procureur Alexia Brianti.

"Grâce à sa pièce d'identité, on connaît maintenant le personnage. Les éléments sont suffisants pour entrer en voie de condamnation. Rien ne démontre son atteinte de troubles psychiques. Pour un handicapé, il est bien agile. Trois mois de prison ferme."

La défense, assurée par Me Clyde Billaud, rappelle que son client, "suivi depuis 1976, souffre d'un syndrome psychosomatique avec une insuffisance mentale qui a pour conséquence une invalidité au travail à 100%. À 64 ans, il ne fait plus de différence entre le bien et le mal. Tenez-en compte! Il n'y aura plus de récidive en Principauté…"

Le tribunal doublera la peine requise: six mois ferme.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct