“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il s'offre un repas à 3.274€ dans un palace de Monaco et refuse de payer la note

Mis à jour le 16/01/2018 à 14:44 Publié le 16/01/2018 à 14:42
Le Néerlandais avait consommé pour 3.274 euros de mets et de bons vins.

Le Néerlandais avait consommé pour 3.274 euros de mets et de bons vins. Photo Michael Alesi

Il s'offre un repas à 3.274€ dans un palace de Monaco et refuse de payer la note

Le tribunal correctionnel de Monaco a jugé, vendredi, un Néerlandais de 34 ans accusé d'avoir refusé de payer une note salée à l'issue d'un dîner gastronomique au restaurant du Métropole. Le prévenu, déjà condamné pour des faits similaires en 2016, a écopé d'un mois ferme.

Peter, un ressortissant néerlandais, est un adepte de l'art de manger sans payer. Surtout en Principauté où, pour la quatrième fois, il s'est offert un pantagruélique repas.

Le 5 janvier dernier, en effet, il n'a pas déboursé le moindre centime pour une note de 3.274 euros au restaurant de l'hôtel Métropole. Pas question de prendre le plat du jour! Cet individu glouton a commandé potage, tartare, deux côtes de bœuf, des légumes…

Pour éviter une éventuelle dyspepsie, il a accompagné ces mets raffinés d'une orange pressée, de trois bouteilles de «Cristal Roederer 1970» (970 euros l'unité) et quelques verres de "Johnny Walker"!

Lundi, à la précédente audience de flagrance, son conseil avait demandé une expertise psychiatrique, le prévenu ayant été déclaré irresponsable dans un dossier similaire au début de l'année 2017.

"Hébergé" entre-temps à la maison...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct