“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Il refuse de payer une note de 440 euros

Mis à jour le 15/07/2016 à 05:02 Publié le 15/07/2016 à 05:02
Le prévenu a été condamné à une peine de huit jours d'emprisonnement ferme.

Le prévenu a été condamné à une peine de huit jours d'emprisonnement ferme. N.H.-F.

Il refuse de payer une note de 440 euros

Ruslan, frimeur et filou spécialisé dans la grivèlerie, a filé à l'anglaise...

Ruslan, frimeur et filou spécialisé dans la grivèlerie, a filé à l'anglaise... Sans faire la moindre demande de représentation à l'audience. Mais le tribunal correctionnel possède des preuves tangibles de la culpabilité de ce Français de vingt-trois ans, né en Russie. Celui-ci est poursuivi pour avoir consommé à profusion au « Buddha Bar Monte-Carlo », dans la nuit du 9 août 2015, sans payer l'addition. Dans cet établissement exotique au cœur de la place du Casino, il s'est fait servir pour 440 euros de boisson. Désargenté, il n'a pas pu honorer sa munificence royale à la fermeture de ce « bar-lounge » très tendance et chic.

La « promesse » de régler sa dette

« Quand le responsable lui a demandé, vers 6 heures, de régler sa note, raconte le président Jérôme Fougeras Lavergnolle, le prévenu a refusé, sous prétexte qu'un ami avait déjà payé les consommations. Finalement, on le laisse partir avec la promesse de s'acquitter dans les prochains jours de sa dette. »

Évidemment, ce résident niçois tend à engendrer l'oubli... Alors, la SBM porte plainte contre cet homme au lourd passif. Cinq condamnations du genre figurent sur son casier français. Ce qui semble être sa manière de vivre du genre : pourquoi dépenser quand on peut s'en exempter... Sans autres éléments complémentaires en l'absence du prévenu, la parole est au procureur Cyrielle Colle pour ses réquisitions.

« L'ardoise est élevée et son engagement à régulariser la situation est restée sans effet, parce qu'il n'avait pas d'argent. Ce personnage ne s'est même pas présenté à l'audience pour s'expliquer. Vous prononcerez une peine de quinze jours de prison ferme. » Le tribunal sera moins sévère avec un quantum de huit jours.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct