“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Il piège deux distributeurs de billets: 1 an ferme

Mis à jour le 17/11/2016 à 05:07 Publié le 17/11/2016 à 05:07
Le tribunal de Monaco.

Le tribunal de Monaco. Photo Michaël Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Il piège deux distributeurs de billets: 1 an ferme

Ce dossier, jugé par défaut à l'audience de mardi, mettait en cause deux Roumains, encore détenus à la maison d'arrêt de Grasse.

Ce dossier, jugé par défaut à l'audience de mardi, mettait en cause deux Roumains, encore détenus à la maison d'arrêt de Grasse. Le duo avait mis en place un système d'escroquerie à la carte bancaire, les 7 et 8 mars 2015, sur des distributeurs automatiques de billets (DAB) de la BNP Paribas. Le mode opératoire, pourtant bien rodé et sans faille, issu de la technique du "collet marseillais", aura rapporté au minimum 300 € à leurs auteurs et... un an de prison ferme prononcé par le tribunal correctionnel.

Carte faussement avalée

Tout part d'une plainte déposée par le directeur de l'établissement bancaire le 11 mars 2015. Grâce aux enregistrements de vidéosurveillance des automates des boulevards d'Italie et Albert-Ier, les créneaux de cette escroquerie sont repérés en fin d'après-midi.

Dans un premier temps, les distributeurs sont trafiqués, de manière à ce que billets de banque et cartes restent accrochés dans les fentes réfractaires respectives de la machine.

Quand une personne se présente pour retirer de l'argent, le DAB, évidemment, ne restitue pas la monnaie demandée. Comme l'utilisateur s'imagine que sa carte a été confisquée par le distributeur, il se rend rapidement dans la banque pour la réclamer. Alors, postés près des appareils modifiés, les malfrats se hâtent de récupérer les coupures piégées par le collet une fois le client parti.

Arrêtés à Cannes

"Par chance, indique le président Jérôme Fougeras Lavergnolle, l'étude des cartes avalées permet d'identifier un premier escroc, âgé d'une trentaine d'années. Puis, au mois d'avril dernier, des policiers de la ville de Cannes informent leurs homologues de la Principauté de l'arrestation de deux individus qui ont avoué avoir volé à Monaco. L'excellente coopération interrégionale permet de mettre un visage sur les auteurs de l'escroquerie. L'enquête permettra également d'apprendre qu'il y avait quatre personnes qui agissaient en binôme. Les deux malfaiteurs purgent actuellement deux ans d'emprisonnement à Grasse. Ils ne seront pas libérés avant le 17 avril 2017."

Il y aura même une prolongation à écouter le premier substitut Olivier Zamphiroff aux cours de ses réquisitions. "Des peines lourdes doivent envoyer des messages clairs ! Ne voyez pas ce dossier par les petites sommes récupérées. C'est l'œuvre de véritables réseaux qui agissent frauduleusement et dont les conséquences sont loin d'être négligeables. Car les sommes additionnées représentent un gros préjudice. Comme le premier nie maintenant tout en bloc, vous le condamnerez à deux ans ferme. Le second à douze mois. Et mandat d'arrêt pour tous les deux."

Le tribunal ne fera aucune différence sur le quantum de la peine.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.