Rubriques




Se connecter à

Il descend du train en gare de Monaco pour fumer un joint

Quel personnage stupéfiant celui qui apparaît à la barre du tribunal correctionnel.

jean-marie fiorruci Publié le 28/09/2017 à 05:09, mis à jour le 28/09/2017 à 05:09
L'accro au cannabis écope de 500 euros d'amende avec sursis.
L'accro au cannabis écope de 500 euros d'amende avec sursis. E.D.

Quel personnage stupéfiant celui qui apparaît à la barre du tribunal correctionnel. Il comparaît pour détention et usage de drogue. Mais le plus étonnant est le niveau d'intoxication de ce magasinier dans une grande surface, qui empile les condamnations en France.

Il est venu en Principauté expressément pour satisfaire sa énième fumette de la journée. C'est pourtant le dernier endroit à fréquenter pour consommer des substances psychotropes, la tolérance ici frisant le zéro. De la provocation ? Non ! Tellement accro au cannabis, il n'a pas pu attendre la fin de son trajet ferroviaire pour s'enivrer de haschisch, le 3 juillet dernier. Il est descendu du RER en gare de Monaco pour cela.

« Bipolarité et schizophrénie »

Vers 19 h 05, l'individu croise le chemin des policiers sur l'allée Lazare-Sauvaigo, au niveau du Lycée technique. Comme il soliloque à voix haute, les fonctionnaires, surpris et intrigués, le contrôlent. L'homme sort de ses poches 10 g de cannabis et un joint.

 

« Vous aviez envie de fumer du chanvre, note le président Florestan Bellinzona, alors que vous venez de suivre un traitement à l'hôpital Sainte-Marie pour bipolarité et schizophrénie. Or, le cannabis a plutôt tendance à amplifier les symptômes… »

Le prévenu écoute sans avoir l'air d'acquiescer. Un court silence et le magistrat reprend : « Votre discours n'était pas toujours cohérent au CHPG. Mais les médecins n'ont décelé aucun signe d'irresponsabilité. Tout de même, vous rouliez un pétard, vous aviez une bouteille d'alcool dans la main et vous n'étiez pas en très bon état. Vous allez continuer encore longtemps à consommer ? »

Le prévenu ne cherche pas à braver les interdits ni à afficher une attitude pusillanime… « Avant, il me fallait mes trois à quatre joints quotidiens. Aujourd'hui, je ne fume plus depuis le mois de juillet. J'essaie de m'en sortir. Comme je ne travaille plus, mes parents subviennent à mes dépenses. » Le président ne croit pas au joint de consolation : « Pourtant, quelques jours après votre décision d'arrêter, vous repartez… Vous aurez encore et toujours des problèmes avec la justice. Si votre casier monégasque est vierge, en France, il comporte sept condamnations pour violences, vols, escroqueries, fausse déclarations… »

Il est temps de mettre en place un processus de soins pour le procureur Cyrielle Colle. « Monsieur est en train de replonger. Il a besoin d'un suivi. Il a été de nouveau hospitalisé : vous devrez en tenir compte. Il n'a plus d'excès de violence et montre une volonté de s'en sortir. Mais avec une telle quantité de cannabis, vous prononcerez une forte amende de 1 000 € que vous pourrez assortir du sursis. » Le tribunal coupera la poire en deux : 500 € avec sursis.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.