“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Hausse des prix au resto : il agresse le serveur !

Mis à jour le 28/10/2016 à 05:17 Publié le 28/10/2016 à 05:17
Le prévenu était absent à l'audience.

Le prévenu était absent à l'audience. M.A.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Hausse des prix au resto : il agresse le serveur !

Le client est roi !

Le client est roi ! Cependant, l'adage ne s'applique pas quand il devient violent, vocifère des insultes et jette de la vaisselle en direction du serveur ! C'est ce qu'a subi l'employé du restaurant « ICI Salad Bar », le 14 mars dernier.

Ce jeune homme, en sa qualité de plaignant, est venu à l'audience du tribunal correctionnel où devait comparaître le client irascible. Mais le prévenu, un Monégasque d'une trentaine d'années, a préféré s'abstenir. Il n'a pas pour autant échappé à une peine par défaut d'un mois d'emprisonnement avec sursis, 3 000 € d'amende et 1 200 € de contraventions.

« Comportement violent »

Quand le client, un habitué, arrive dans l'établissement, il se met au bar et commande des boissons. Au moment de régler l'addition, il s'aperçoit que les prix ont augmenté. Il digère très mal cette majoration tarifaire. Il maugrée et rouspète. Afin d'apaiser son courroux, le serveur consent à une réduction substantielle. Cela ne semble pas suffisant et le consommateur l'insulte. Il prend alors le pot à pourboires et le lance dans la direction du garçon derrière son bar. Puis, il lui jette le plateau avec le saladier…

Le président Florestan Bellinzona veut entendre les doléances de la partie civile. « D'emblée, racontera le serveur, j'ai essayé de calmer cette personne qui venait régulièrement chez nous. C'était impossible. Alors j'ai porté plainte pour ce comportement agressif et pour les dégâts occasionnés. La facture se monte à quelques centaines d'euros. » Au magistrat de rajouter : « Quand l'individu a été appelé par la Sûreté publique pour s'expliquer, Il a tout rejeté en bloc et indiqué que cette affaire ne l'intéressait pas. Il n'a pas voulu en parler. »

Qu'importe la version du prévenu pour le procureur Alexia Brianti : « Les faits sont établis. D'ailleurs, ce personnage n'a jamais répondu aux autres convocations et il ne comparaît pas aujourd'hui. Les enregistrements vidéo ont confirmé son comportement violent. Avec des antécédents pour conduite en état d'ivresse et brutalité sur le lieu de travail, vous le condamnerez à une peine d'un mois avec sursis pour le délit et cinq jours aussi avec sursis pour les injures. »

Le tribunal suivra en partie les réquisitions du ministère public.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.