“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Escroquerie à la carte bancaire à Monaco: un mois de prison ferme

Mis à jour le 22/01/2015 à 08:20 Publié le 22/01/2015 à 07:46
L’escroc, absent à la barre, s’est payé une croisière en Méditerranée avec une carte volée.

L’escroc, absent à la barre, s’est payé une croisière en Méditerranée avec une carte volée. Michaël Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Escroquerie à la carte bancaire à Monaco: un mois de prison ferme

Absent à la barre du tribunal correctionnel de Monaco, un escroc a été condamné à un mois de prison ferme pour s'être offert une croisière via un voyagiste en ligne en détournant une carte bancaire

Absent à la barre du tribunal correctionnel de Monaco, un escroc a été condamné à un mois de prison ferme pour s'être offert une croisière via un voyagiste en ligne en détournant une carte bancaire

Les e-commerçants sont aussi victimes de débits frauduleux sur leur compte bancaire. Comme le prouve cette affaire évoquée devant le tribunal correctionnel, qui s'est tenue en l'absence du prévenu, détenu dans une prison de la Sarthe.

En novembre 2012, Jonathan se lance dans des manœuvres de falsification pour s'offrir une croisière en Méditerranée. Pour cela, il utilisera une carte bancaire détournée pour régler la somme de 1.777 €. Et ça marche…

Sauf que le 12 mars dernier, la société monégasque de voyage sur Internet tisse sa propre toile pour obtenir réparation. Elle dépose plainte quand elle est informée du non-paiement des prestations vendues. À la barre, la partie civile réclamera la somme totale de 2 100 € de dédommagement.

Comment en est-on arrivé là ? Le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle lira un extrait du procès-verbal où le prévenu reconnaît avoir « volé un sac au cours d'une épreuve sportive et utilisé la carte bancaire à des fins personnelles ».

Le président ajoute :« Cet homme a déjà été condamné plusieurs fois en France pour dégradations, violences, ivresse et vols. Il a d'ailleurs un sacré palmarès. »

Pour le procureur Cyrielle Colle, « le prévenu avait pu être identifié par les services de police et interrogé. Ce voyage lui avait permis, à l'époque où il était SDF, d'être nourri et logé pendant quelque temps. Il faut également savoir que le juge d'application des peines du Mans a révoqué le sursis dont le prévenu bénéficiait après plusieurs condamnations. En Principauté, comme les éléments constitutifs de l'infraction sont réunis, vous prononcerez une peine de deux ou trois mois d'emprisonnement avec sursis. Cela ne donnera pas grand résultat, mais c'est pour le principe ».

Le tribunal, par défaut, condamnera Jonathan à un mois de prison ferme et 2 000 € de dommages et intérêts.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.