“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Énervé par l’impertinence de sa copine, il brise la vitre du véhicule

Mis à jour le 22/07/2019 à 09:23 Publié le 22/07/2019 à 10:00
Le prévenu a écopé d’une amende de 800 euros pour son comportement, qui a généré une ITT pour l’un des passagers.

Le prévenu a écopé d’une amende de 800 euros pour son comportement, qui a généré une ITT pour l’un des passagers. Photo archives NM

Énervé par l’impertinence de sa copine, il brise la vitre du véhicule

Protecteur précieux ou vigilance particulière ? C’est une histoire de dysfonctionnement dans un couple à l’occasion d’une sortie nocturne en groupe au Grimaldi Forum.

Le 23 septembre 2018, vers 3 heures, tout le monde est un peu éméché à la sortie du Grimaldi Forum et la brouille débute avec le choix du véhicule pour retourner au domicile.

On s’énerve, on crie !

Autre point de divergence ? La copine veut rentrer en compagnie des autres amis présents à la soirée et se propose d’être leur chauffeur. Le concubin, un peu dominateur, exerce des pressions afin de contraindre sa compagne à obtempérer. Mais elle n’a aucune intention de lui accorder le moindre désir.

Peut-être dans un accès de jalousie

Contrariée et loin de se soumettre, la jeune femme tient tête et prend volontairement le volant de l’autre voiture. Le silence est pesant... La solution n’est guère satisfaisante. Le regard menaçant, un brin "macho", le banquier de 26 ans veut faire valoir ses privilèges du pouvoir et abandonne toute idée du consensus. Peut-être dans un accès de jalousie, il agit en conséquence en donnant des coups de poing dans la vitre du second véhicule.

Le panneau de verre vole en éclat. D’où de multiples blessures et saignements abondants parmi les passagers. C’est un peu la confusion, suivie d’engueulades...

À l’audience, le président Jérôme Fougeras Lavergnolle sermonne le prévenu.

"Qu’est-ce qui vous a pris de vous mettre dans pareil état d’irritation. Était-il utile de vous laisser aller à une telle violence pour contester la décision de votre amie ? Une des victimes a eu une période d’interruption temporaire de travail ! C’est bien décevant..."

Le prévenu explique son comportement inadapté par "un coup de sang. J’avais surtout peur qu’il lui arrive un accident ! Elle avait bu. Alors j’ai mis la pression..."

"Encore une dispute de couple liée à l’alcool"

C’est encore une dispute de couple liée à l’alcool pour le procureur Alexia Brianti et des imprévus à gérer "avec une victime en sang et un certificat médical d’une dizaine de jours. Cet acte de violence est injustifié, avec deux délits reprochés : dégradation et violences. On ne peut pas adhérer à la manière inadaptée de Monsieur d’empêcher son amie de prendre le volant. Même si son attitude part à l’origine de la volonté d’éviter de commettre un délit lié à la conduite en état d’ivresse. Vous prononcerez une amende de 600 euros."

Le tribunal requalifiera les faits en blessures involontaires et condamnera le prévenu à une amende de 800 euros.

Le délibéré n’apportera aucun élément sur une éventuelle promesse ou la réflexion d’un retour aux bons moments à passer en couple.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.