“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

En prison pour avoir embouti la Ferrari de festivaliers saoudiens

Mis à jour le 23/05/2014 à 15:24 Publié le 23/05/2014 à 07:13
La Ferrari 599 GTO franchit la barre des 100 km/h en 3,35 secondes. Trop vite pour les cambrioleurs qui l'ont pulvérisée.

La Ferrari 599 GTO franchit la barre des 100 km/h en 3,35 secondes. Trop vite pour les cambrioleurs qui l'ont pulvérisée. D.R

En prison pour avoir embouti la Ferrari de festivaliers saoudiens

Pendant le Festival de Cannes 2013, une équipe de cambrioleurs avait opéré un home jacking dans une villa de Vallauris. Ils étaient repartis au volant d’une 599 GTO. Pas pour longtemps...

Pendant le Festival de Cannes 2013, une équipe de cambrioleurs avait opéré un home jacking dans une villa de Vallauris. Ils étaient repartis au volant d’une 599 GTO. Pas pour longtemps...

Un crève-cœur. La Ferrari 599 GTO numérotée, qu'on ne conduit habituellement que sur Playstation (et encore), avait été envoyée au fossé. Pulvérisée. Un bolide de 670 chevaux. La plus puissante des Ferrari de route jamais produites avant l'arrivée en 2012 de la F12 berlinetta. À elle les 200 km/h en 9,8 secondes… envoyée au fossé sur une perte de contrôle, par une équipe de cambrioleurs.

C'était il y a tout juste un an, lors du Festival de Cannes 2013. Les cinq hommes qui avaient été interpellés à la suite des faits, ont été jugés ce jeudi au tribunal correctionnel de Grasse.

>>RELIRE.

Le 20 mai, il y a un peu plus d'un an, les voleurs s'étaient subrepticement introduits dans la villa vallaurienne de richissimes Saoudiens venus jouer les festivaliers. Leur cible, ils l'avaient repérée dans la soirée sur le parking de la discothèque où les touristes avaient fait bombance, sans grande discrétion.

« Je tournais avec une féfé »

Après les avoir suivis, les malfaiteurs s'étaient introduits dans la villa et avaient fait main basse sur des documents d'identité, 8 000 euros, 3 000 livres sterling, dix cartes de crédit (sic), trois téléphones portables, un Ipad, deux montres de luxe, etc. Un inventaire à la Prévert, ou plutôt à la Crésus.

Et, cerise sur le gâteau, la fameuse clé de voiture, arborant le logo au cheval cabré. Les Saoudiens, qui avaient laissé leurs fenêtres ouvertes, dormaient comme des loirs. Ils n'ont été avertis du vol que par leur femme de ménage qui a assisté à la fuite des cambrioleurs. Quant à leur bolide, ils le retrouveront atomisé au terme d'un incroyable rodéo dans les rues de Vallauris.

>>RELIRE.

Ce jeudi, face au tribunal correctionnel de Grasse présidé par Marc Juando, les cinq prévenus, dont quatre détenus, ont tous nié les faits, sauf un. Ils sont originaires d'Antibes, Nice et Cannes et ont entre 20 et 26 ans.

Taib Kerkenni, 26 ans, avait visiblement décidé de tout assumer. « Ceux qui sont là ne sont pour rien dans cette affaire», a-t-il expliqué, désignant les accusés. Dans les « ils », se trouve son jeune frère, Omrane, soupçonné d'être le pilote de la Ferrari.

Son frère qui, dans une écoute téléphonique enregistrée presque par hasard par les enquêteurs, avait pourtant plastronné au téléphone : « Devine avec quoi je tournais ce matin... une dernière féfé... pendant trois quarts d'heure, tout seul cagoulé dans tout Vallau, frère, à huit heures et demie. » Par « féfé », comprenez « Ferrari », et « Vallau » pour « Vallauris ».

Le procureur de la République, Philippe Vique, ne croira pas la version des prévenus, ni n'entendra les plaidoiries de certains avocats réclamant la relaxe.

Dylan Boni sera condamné à quatre mois, Fayçal Ayachi et Sofiane Handah à 14 mois, Omrane Kerkenni à trois ans et Taib Kerkenni à 5 ans. Maintien en détention pour les plus grosses peines.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.