“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Elle sous-loue son logement "social" 700€ la nuit sur Airbnb pendant le Grand Prix, l'État monégasque porte l'affaire devant la justice

Mis à jour le 02/01/2019 à 07:57 Publié le 01/01/2019 à 21:41
L'appartement de l'allée Guillaume-Apollinaire a été loué 1.400 euros les deux nuits.

L'appartement de l'allée Guillaume-Apollinaire a été loué 1.400 euros les deux nuits. Photo archives J.-F.O.

Elle sous-loue son logement "social" 700€ la nuit sur Airbnb pendant le Grand Prix, l'État monégasque porte l'affaire devant la justice

Le procureur a requis quatre mois de prison avec sursis contre une Monégasque qui avait sous-loué son appartement des Domaines pendant le Grand Prix de F1.

Comment profiter partiellement des retombées financières du Grand Prix de Formule 1?

Une Monégasque de 25 ans, sans emploi, avait trouvé la solution. Elle avait sous-loué son logement des "Jacarandas", dans l'immeuble de l'allée Guillaume-Apollinaire, qui appartient aux Domaines, en mettant une annonce, courant mai, sur le site de location de vacances Airbnb.

Ce que le contrat de bail interdit. De son côté, la plateforme communautaire prend soin de bien expliquer sur son site toutes les règles que le propriétaire doit respecter.

1.400€ les deux nuits

Évidemment, une fois les faits découverts, l'État monégasque a réagi et porté l'affaire devant la justice. C'est d'ailleurs la première fois qu'une telle pratique, loin d'être isolée paraît-il, est évoquée à l'audience du tribunal correctionnel.

Le 26 mai dernier, le malaise d'un des hébergés met l'affaire en lumière. Son compagnon alerte les services de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct