Rubriques




Se connecter à

Elle s'emporte violemment contre une fillette : 3 000 € d'amende

Un dossier délicat a été évoqué au cours de la dernière audience du tribunal correctionnel.

J.-M. F. Publié le 22/12/2015 à 05:08, mis à jour le 22/12/2015 à 05:08

Un dossier délicat a été évoqué au cours de la dernière audience du tribunal correctionnel. Une quinquagénaire a écopé de 3 000 € d'amende pour son geste violent commis sur une mineure handicapée. Plus un versement de 500 € pour la partie civile.

Pourtant, la journée paraissait paisible, ce 25 mai, dans les jardins du Méridien. Mais vers 16 heures, des enfants bruyants s'approchent et frôlent la prévenue. Cette femme, agent immobilier, ressent un coup de poing dans le dos, se retourne : une jeune fille lui crache dessus.

« J'ai mis la main pour me protéger et la repousser, a-t-elle expliqué au président Jérôme Fougeras Lavergnolle qui l'interrogeait. Aucune violence ! Juste un réflexe ! Et la gamine s'est mise à hurler… »

Et la prévenue de poursuivre : « Trois personnes arrivent en furie. La maman n'arrête pas de me répéter qu'elle va porter plainte. Il y avait bien des caméras, mais elles n'étaient pas sur ce champ de vision. »

 

De son côté, la mère reconnaît que la scène a été « rapportée par (ses) filles. On ne touche pas aux enfants Je réclame 3 000 €. Cet argent sera versé à une association… »

Malgré l'absence d'ITT, le procureur Alexia Brianti évoque « des faits désagréables entre une adulte et une enfant de 10 ans handicapée à plus de 80 %. Aux insultes de la prévenue, la victime répond par un jet de salive. Mais quand la première expertise parle de contusions sur les joues gauche et droite, cela signifie que la fillette a bien été saisie par le visage. L'état d'esprit et le comportement de cette dame méritent un avertissement sévère : quatre mois avec sursis ».

Le quantum réclamé fera bondir la défense assurée par Me René Schiléo, du barreau de Nice. « C'est une peine infamante que l'on réserve aux délinquants. On ne se comprend pas ! Certes, un enfant ne peut pas mentir, inventer, interpréter un acte à sa manière. Mais sa vérité n'est pas forcément la vérité. Rendez à cette affaire la mesure qu'elle mérite. Comme j'aurais aimé que la partie civile demande 1 €… Au-dessus, c'est excessif. »

Le tribunal relativisera l'événement.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.