“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Droit de réponse du Docteur Armand Zemori

Mis à jour le 25/03/2016 à 05:09 Publié le 25/03/2016 à 05:09

Droit de réponse du Docteur Armand Zemori

« Rendant compte de l'audience qui s'est déroulée le 8 mars 2016 au Tribunal Correctionnel de Monaco, vous avez publié un article paru dans votre édition du 9 mars 2016 sous le titre « Le psychiatre a-t-il facturé jusqu'à 148 consultations par jour ?

Selon une règle qui ne s'applique pas à tous de la même manière, puisqu'il vous arrive parfois de taire le nom des prévenus, vous avez cru utile, dans mon cas, de donner mon nom en pâture. Vous auriez alors dû redoubler de précaution en relatant plus fidèlement les discussions intervenues à l'audience.

Vous avez ainsi indiqué, en début d'article : « Sur trois ans, ce psychiatre de renom a réalisé 18.008 actes, des consultations et des encéphalogrammes ». Or, en tant que psychiatre, je n'effectue que des consultations et des encéphalogrammes. Ils ne s'ajoutent donc pas aux 18.008 actes litigieux mais en font partie intégrante. Cette erreur peut donner l'impression que les chiffres qui me sont reprochés sont encore plus importants que ceux énoncés. Il est donc nécessaire de la rectifier.

S'agissant de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct