“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Dmitri Rybolovlev convoqué par le juge d'instruction

Mis à jour le 19/10/2017 à 05:31 Publié le 19/10/2017 à 05:31
« Je conteste avoir commis de tels faits.»

« Je conteste avoir commis de tels faits.» C.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Dmitri Rybolovlev convoqué par le juge d'instruction

Le président de l'AS Monaco sera entendu ce matin par le juge Edouard Levrault dans le volet monégasque de la tentaculaire affaire l'opposant à Yves Bouvier. Il s'attend à être inculpé

Il a déjà été entendu par la Sûreté publique de Monaco. C'était le 17 novembre 2015. Ce jour-là, il avait été placé en garde à vue avec son avocate Tetiana Bersheda. Ce matin, dans le même dossier, Dmitri Rybolovlev est attendu au Palais de justice de Monaco, seul cette fois-ci, par le juge d'instruction Édouard Levrault.

C'est le nouveau coup d'accélérateur dans l'instruction du volet monégasque de l'affaire Bouvier-Rybolovlev. Ce jeudi 19 octobre, Dmitri Rybolovlev s'expliquera devant le juge Levrault dans le cadre de la plainte déposée par Tania Rappo, une ancienne de ses proches, pour « atteinte à la vie privée ».

« Je dois être inculpé comme complice »

La plainte de Tania Rappo est le point de départ d'une nouvelle affaire à celle initiée par le président de l'AS Monaco. Egalement grand collectionneur de tableaux, Rybolovlev accuse le marchand d'art suisse Yves Bouvier d'escroquerie (lire le rappel de l'affaire ci-contre).

En instruisant cette plainte, le juge Levrault a ordonné l'expertise du téléphone portable de Tetiana Bersheda, l'avocate du milliardaire russe. L'expert en téléphonie a alors exhumé des milliers de SMS compromettants échangés avec plusieurs représentants des autorités judiciaires et policières de Monaco, notamment Philippe Narmino, l'ancien directeur des services judiciaires de Monaco, l'équivalent du ministre de la Justice.

À la lecture de ces SMS, le parquet général a ouvert, le 19 septembre dernier, une information judiciaire contre X pour « trafic d'influence actif et passif » et complicité de cette infraction. Quelques jours plus tôt, Philippe Narmino annonçait son départ en retraite anticipé.

Ce jeudi, donc, Dmitri Rybolovlev sera entendu en Principauté. Il s'attend même à être inculpé. C'est ce qu'il écrit dans un communiqué publié hier après-midi : « Demain [aujourd'hui, NDLR], je me rendrai à une convocation avec les autorités judiciaires de Monaco pour évoquer la plainte de Tania Rappo qui prétend avoir souffert d'une atteinte à sa vie privée, écrit-il. Je dois être inculpé comme complice dans cette affaire, bien que je conteste avoir commis de tels faits. »

« J'ai pour intention de coopérer »

Dmitri Rybolovlev entend jouer la transparence : « J'ai pour intention de coopérer pleinement avec les autorités et de les assister par tous moyens. Comme j'ai déjà pu le déclarer, j'ai la certitude que le système judiciaire monégasque, indépendant et professionnel, mettra cette affaire au clair. »

Comme ses avocats n'ont cessé de le faire depuis le début de cette « affaire dans l'affaire », Rybolovlev tient à rappeler : « Cette procédure a été déclenchée suite à la dénonciation d'une escroquerie massive par mon trust familial et dont il a été victime. Je suis très confiant quant à l'issue des poursuites en cours et suis convaincu que le système judiciaire monégasque fera son travail, ce que nous attendons avec impatience. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.