“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Dix jours avec sursis pour 10,48 g de champignons… hallucinogènes

Mis à jour le 05/04/2017 à 13:53 Publié le 05/04/2017 à 05:15
Il avait acheté une dizaine de grammes pour une soirée entre amis.	(Illustration DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Dix jours avec sursis pour 10,48 g de champignons… hallucinogènes

Un jeune monégasque a comparu devant le tribunal correctionnel pour avoir été en possession d'une dizaine de grammes de champignons hallucinogènes.

Les champignons ne sont pas toujours bénéfiques pour la santé. Surtout si ces thallophytes sont hallucinogènes. Un résident monégasque de vingt-deux ans en avait une dizaine de grammes sur lui quand il a été contrôlé le 29 avril dernier.

Cité à comparaître devant le tribunal correctionnel, il a écopé d'une peine de dix jours d'emprisonnement assortie du sursis, malgré son absence à la barre. Les juges ont également ordonné la confiscation des végétaux toxiques.

Six pochons dans les poches

Cette soirée-là, vers 19 h 45, les policiers arrêtent un véhicule avec cinq personnes à bord, au niveau du rond-point du Portier. Ils procèdent aux palpations d'usage et trouvent six pochons d'une substance stupéfiante dans les poches du prévenu. Les autres passagers n'ont rien de répréhensible sur eux.

"Le fautif, annonce le président Jérôme Fougeras Lavergnolle, a reconnu l'achat des champignons hallucinogènes auprès d'un inconnu sur la plage de Cabbé, à Roquebrune-Cap-Martin, pour une somme de 10 euros l'unité. Il allait passer la soirée à Nice avec ses amis. Sur son casier judiciaire français figure une condamnation pour outrage en 2016."

D'une manière la plus concise possible, le premier substitut Olivier Zamphiroff ponctuera l'évocation du dossier en réclamant une amende de 1 500 euros afin de frapper au portefeuille. Le tribunal préférera opter pour une peine de prison avec sursis. Peut-être une meilleure « ordonnance » pour des cryptogames cellulaires ingérés ou fumés aux fins d'état second…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.