“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Deux SDF volent de quoi se rhabiller dans la boutique de l'AS Monaco: 10 jours de prison avec sursis

Mis à jour le 06/12/2020 à 16:20 Publié le 06/12/2020 à 16:19
Les deux SDF avaient dérobé de quoi s’habiller dans la boutique de l’AS Monaco.

Les deux SDF avaient dérobé de quoi s’habiller dans la boutique de l’AS Monaco. Photo J.-F.O.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Deux SDF volent de quoi se rhabiller dans la boutique de l'AS Monaco: 10 jours de prison avec sursis

Les deux prévenus, absents à l'audience du tribunal correctionnel de Monaco, sont des marginaux de nationalité polonaise.

Il était encore question des turbulences de deux « naufragés de la vie » de passage en Principauté.

Mais un seul devait comparaître devant le tribunal correctionnel. Le second avait eu sa garde à vue levée, car cette mesure privative de liberté pendant le temps de l’enquête était incompatible avec son état de santé. Sans surprise, l’autre SDF, valide, était tout de même absent à l’audience.

Ces deux Polonais s’étaient fait remarquer par des policiers le 25 août dernier, vers 10 h 25, par leur comportement bizarre à la gare SNCF. Un vrai flair de détective ! Les fonctionnaires avaient eu raison de soupçonner ce duo à l’affublement bizarre. Ils retrouvaient ces compères fortement alcoolisés, avec 2,50 grammes d’alcool dans le sang, faisant la mendicité devant l’enseigne « Il Teatro ».

Un détail retenait l’attention des inspecteurs dès l’arrivée des deux indigents à la Sûreté publique. Ils notaient, mélangés avec leurs effets souillés, des tee-shirts neufs et des casquettes dont les renforts étaient encore présents.

"Pour changer nos fringues très sales"

Une fois dessaoulés, les deux SDF étaient interrogés. Dans les enregistrements vidéo exploités, on les voit sortir de la station de chemin de fer, entrer dans la boutique de l’AS Monaco Store et voler les vêtements et accessoires. « Pour changer nos fringues très sales et les enfiler dans le parking », racontaient-ils aux policiers.

Précision complémentaire du président Florestan Bellinzona (*) : « On voit également sur les images un des individus laisser des vêtements dans la cabine d’essayage, en ayant bien pris soin de neutraliser l’antivol. Celui qui devait comparaître à cette audience, a été condamné pour violation de domicile en France. »

Le montant du butin, même s’il ne dépasse pas les 85 e, ne trouve aucune excuse ni tolérance auprès de la procureure Alexia Brianti. « Les faits sont reconnus. Sanctionnez, sans descendre au-dessous de dix jours d’emprisonnement assortis du sursis afin de les mettre en garde s’ils étaient une nouvelle fois condamnés en Principauté ».

La représentante du parquet général a ponctué ses réquisitions en rappelant l’incompatibilité d’un des gardés à vue avec son état de santé. Après concertation, le tribunal a appliqué la peine demandée par le ministère public.

* Assesseurs : Françoise Dornier et Adrien Candau.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.