“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Deux Niçois volent un vélo à Monaco: quarante jours de prison

Mis à jour le 26/11/2014 à 10:40 Publié le 26/11/2014 à 10:06
Palais de justice de Monaco
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Deux Niçois volent un vélo à Monaco: quarante jours de prison

Après s'être engouffrés dans la cave d'une résidence monégasque, deux Niçois ont subtilisés un vélo d'une valeur de 8.000 €. Repérés par la vidéosurveillance, les deux voleurs ont pu être traduits en justice et écopent de deux mois de prison.

Après s'être engouffrés dans la cave d'une résidence monégasque, deux Niçois ont subtilisés un vélo d'une valeur de 8.000 €. Repérés par la vidéosurveillance, les deux voleurs ont pu être traduits en justice et écopent de deux mois de prison.

La roue tourne aussi pour les voleurs de vélos, tous sanctionnés par la Justice monégasque.

Deux jeunes Niçois, condamnés un premier temps par le tribunal correctionnel à deux mois d'emprisonnement ferme, ont vu leur peine commuée, ce mardi par la Cour d'appel, en quarante jours. Incarcérés depuis le 17 octobre dernier, ils recouvreront la liberté dans la semaine.

Il faut retourner à ce jour d'automne pour rappeler leur geste un peu fou qu'ils sont d'ailleurs incapables d'expliquer.

« Ça nous a pris comme ça », ont-ils déclaré au président Marc Salvatico.

Dans l'après-midi, les deux prévenus viennent à Monaco pour déposer des C.V. Dans le quartier de Fontvieille, ils profitent qu'une personne ouvre la porte d'un immeuble, pour s'engouffrer dans l'entrée et visiter les caves. Ils aperçoivent un vélo à travers les barreaux d'une porte qu'ils fracturent pour le dérober.

Puis ils repartent par des chemins différents pour se rejoindre à la gare. Mais la vidéosurveillance a fait son œuvre de repérage…

« Vous avez reconnu les faits, a relevé le président. Et les empreintes et traces papillaires confirment votre présence sur les lieux. Le cycle, flambant neuf, d'une valeur de 8.000 euros, a été récupéré. Mais est-ce une provocation de votre part de vous poster le soir devant la Sûreté publique pour fumer du chite où vous avez été reconnus, confondus et mis en garde à vue ? »

Les prévenus infirment : « Nous étions revenus avec la voiture d'un ami afin de prendre un copain qui devait sortir de la Sûreté publique après un interrogatoire !.. » Le procureur Michaël Bonnet n'hésitera pas un instant à démontrer que ces « deux personnes ont bien volé le vélo en portant des coups de pieds sur la porte et en s'aidant d'une barre. Vous confirmerez la sanction prononcée à l'audience du 20 octobre 2014. »

La défense réclamera la réduction de la peine prononcée.

« Car à voir les faits, a souligné Me Deborah Lorenzi-Martarello,on comprend la grande immaturité de mes clients. D'autant que le vélo a été restitué à son propriétaire en bon état. Et leur avenir professionnel en Principauté est rayé de leur carte… »

La Cour d'appel a réduit leur peine d'une vingtaine de jours.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.