“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Deux mois de prison pour avoir escroqué un joueur du casino

Mis à jour le 03/12/2015 à 05:07 Publié le 03/12/2015 à 05:07
Comme les trois prévenus étaient absents à l'audience, le tribunal, par défaut, a prononcé une peine de deux mois d'emprisonnement pour chacun.

Comme les trois prévenus étaient absents à l'audience, le tribunal, par défaut, a prononcé une peine de deux mois d'emprisonnement pour chacun. archives M. A.

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Deux mois de prison pour avoir escroqué un joueur du casino

Faire confiance à quelqu'un implique aussi des risques de déception ou de trahison.

Faire confiance à quelqu'un implique aussi des risques de déception ou de trahison. Un joueur italien de Sanremo l'a appris à ses dépens. Comme il fréquente assidûment le Casino de Monte-Carlo, un de ses amis veut lui procurer, grâce à ses relations privilégiées avec la SBM, une carte « Gold Privilèges » pour faciliter les avances d'argent afin de miser de fortes sommes sur les tapis verts. Mais pour effectuer cette démarche, Massimiliano (l'escroqueur) l'invite à lui remettre la photocopie de sa carte d'identité.

Quelques jours plus tard, le fameux compte est ouvert et la victime fait un versement de 45 000€ pour disposer d'un capital suffisant aux tables de jeux. En octobre 2014, il entreprend justement de se déplacer à Monte-Carlo pour profiter de son investissement. Mais on imagine aisément sa surprise quand le caissier lui refuse l'argent réclamé. La totalité avait été retirée une semaine auparavant.

« La victime dépose plainte aussitôt, annonce le président Jérôme Fougeras Lavergnolle. Grâce à la vidéosurveillance, les enquêteurs remarquent une personne qui a des traits communs avec le plaignant et qui retire en deux fois l'intégralité de la somme déposée sur le compte. Convoquée, le joueur italien affirme qu'il n'était pas au casino ces jours-là et il fait vite la relation avec l'escroc. Il avait opéré son méfait avec l'aide de deux autres aigrefins, Giuseppe et Cosimo. » Il ne leur restait plus qu'à se partager la somme détournée…

Dans son réquisitoire, le procureur Cyrielle Colle a résumé cette histoire à l'italienne. « Le schéma est simple et semble s'apparenter au système pyramidal. Massimiliano est le cerveau de l'escroquerie et les deux autres personnages ont préféré retirer l'argent en deux fois afin de ne pas attirer les soupçons. En amplifiant le nombre de victimes, le plaignant aurait certainement pu récupérer son argent plus tard. Mais il y a eu ce coup d'arrêt et il faut condamner sévèrement cette pratique : quatre mois ferme ! »

Comme les trois prévenus étaient absents à l'audience, le tribunal, par défaut, prononcera une peine de deux mois d'emprisonnement pour chacun.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.