“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Deux mois de prison fractionnés pour une alcoolémie de 1,09 mg/l à Monaco

Mis à jour le 24/01/2017 à 05:13 Publié le 24/01/2017 à 05:12
Le gérant a affirmé n’avoir jamais signé les deux chèques en question.

Le gérant a affirmé n’avoir jamais signé les deux chèques en question. Photo Jean-François Ottonello

Deux mois de prison fractionnés pour une alcoolémie de 1,09 mg/l à Monaco

Ivre, vitesse excessive, franchissement d'une ligne continue, sans certificat d'immatriculation en cours de validité, ni attestation d'assurance… Presque la totale pour ce cyclomotoriste de trente-huit ans qui s'est fait contrôler par les policiers le 13 janvier dernier, vers 3 h 57 avec un taux d'alcoolémie de 1,09 mg par litre d'air expiré.

Il vient de comparaître devant le tribunal correctionnel, menotté. Les juges l'ont condamné à une peine de deux mois d'emprisonnement avec le bénéfice de l'exécution fractionnée. C'est-à-dire qu'il fera autant de week-ends compris dans cette période à la maison d'arrêt. Plus 435 euros d'amendes cumulées.

Il faut remonter l'avenue des Spélugues, ce vendredi-là, pour voir ce Néerlandais insouciant du danger et résidant à Monaco, multiplier les imprudences. Quel...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct