Deux hommes stoppés par la vidéosurveillance en train de voler dans une boutique à Monaco

Un Letton et un Moldave avaient dérobé divers objets et tenté d’emporter cinq bouteilles de champagne dans des boutiques de la Principauté.

Article réservé aux abonnés
JEAN-MARIE FIORUCCI Publié le 15/12/2022 à 11:13, mis à jour le 15/12/2022 à 11:13
Une employée de la gare SNCF a alerté la Sûreté publique, qui a eu recours à la vidéo. Photo Cyril Dodergny

Deux voleurs, originaires des pays de l’Est, devaient comparaître devant le tribunal correctionnel. Inconnus à ce jour en Principauté, ces ressortissants letton et moldave étaient soupçonnés de vols dans une boutique de souvenirs de la gare SNCF et de tentative de vol dans une épicerie de la rue de Millo. Étaient-ils venus "se faire la main" sur le territoire monégasque? C’est assez plausible tellement ces quadragénaires novices se sont fait rapidement remarquer au cours de leurs rapineries.

Dans un premier temps, le 1er septembre dernier, vers 14 heures, l’employée d’une échoppe de la station ferroviaire alertait la Sûreté publique et donnait le signalement de deux individus aux comportements asociaux. Ils avaient dérobé des tee-shirts pour une valeur de 45 euros. Des recherches étaient aussitôt entreprises par les policiers en relation avec leurs collègues de la vidéosurveillance urbaine. Dès 15h50, les deux maraudeurs étaient repérés à la Condamine où ils avaient tenté de dérober cinq bouteilles de champagne dans une supérette de la rue de Millo. Sans succès!

Coke et déni

"Interpellés par les agents du secteur, a précisé le président Jérôme Fougeras Lavergnolle, leurs sacs sont fouillés. Il y est retrouvé les légers pulls de coton à ras de cou et manches courtes. Mais également un portefeuille noir au modèle du Monaco Grand-Prix et une batterie d’appoint pour téléphone portable. Malgré les vidéos où les prévenus sont filmés en train de dissimuler les objets, leurs déclarations seront le plus souvent divergentes pendant leur garde à vue. Le jardinier moldave serait venu d’Aubervilliers, pour une fête à Cannes. Le gérant de société letton résiderait dans la cité du cinéma azuréenne."

Brièvement, ils auraient payé alcool et coke à toute la smala présente à la soirée. En remerciement, ils se seraient vus offrir un voyage à Monaco. Quand le premier a estimé avoir volé un porte-monnaie afin de le donner en cadeau à un ami qui avait perdu le sien; le second a reconnu le vol d’une batterie portative pour joindre ses amis par téléphone.

Finalement il n’était pas très fier d’avoir été surpris en train de voler… Du grand n’importe quoi sanctionné d’emblée par le substitut Emmanuelle Carniello dans ses réquisitions. Puis par le tribunal qui a condamné les deux prévenus absents à l’audience à une amende de 500 euros pour chacun.

Les juges ont certainement pris en compte la restitution des deux tee-shirts et l’absence d’antécédents judiciaires.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.