Rubriques




Se connecter à

Des shows sexuels sur Internet pour mieux escroquer les clients

Un couple de Valdeblore est depuis hier sous le coup d'un mandat d'arrêt.

Publié le 14/02/2016 à 05:08, mis à jour le 14/02/2016 à 05:08
Le couple de Valdeblore revendaient les numéros de cartes bancaires des victimes.
Le couple de Valdeblore revendaient les numéros de cartes bancaires des victimes. d'illustration F. C.

Un couple de Valdeblore est depuis hier sous le coup d'un mandat d'arrêt. Conformément aux réquisitions du parquet, le tribunal correctionnel de Nice a condamné par défaut Lionel T. à trois ans de prison et Valérie D. à un an de prison. Seul le fils de la prévenue était présent au procès. Il a été condamné à trois mois de prison avec sursis, ayant bénéficié de cadeaux achetés frauduleusement.

Lionel T., déjà condamné par le passé, avait créé en 2011 un site Internet où sa compagne se livrait à des exhibitions sexuelles. Les clients qui se connectaient étaient invités à fournir leurs références bancaires. Le couple en profitait ensuite pour les escroquer en achetant des produits de luxe ou pour jouer au poker en ligne. Sans doute honteuses, peu de victimes ont déposé plainte, d'autant qu'elles ont généralement été remboursées par leur banque.

Doublement bernés

 

Lionel T. a avoué aux enquêteurs qu'il envisageait également de faire chanter certains clients attirés par des mineures. Il a également reconnu qu'il s'occupait personnellement des « chats » coquins. « Les clients étaient ainsi doublement bernés », remarque David Hill, le président du tribunal.

Le couple ne s'est pas contenté de cette escroquerie. Il est également soupçonnés d'avoir utilisé des chèques volés, d'avoir mis en vente des numéros de cartes bancaires (ce qui a attiré l'attention des gendarmes spécialisés dans la cybercriminalité) et d'avoir commandé une machine à encoder des cartes vierges.

Partie civile, le GIE carte bancaire a estimé les achats indus à plus de 66 000 euros, rappelant au passage que les commerçants se retrouvent floués s'ils ne sont pas équipés du système « 3D Secure ». Une société qui a vendu un habit de soubrette sans être payée réclame également des dommages et intérêts, notamment pour son préjudice moral ! Ch. P.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.