“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Des dizaines d’œuvres signées Hitler saisies en Allemagne

Mis à jour le 07/02/2019 à 15:57 Publié le 07/02/2019 à 15:56
Des peintures attribuées à Hitler ont été saisies.

Des peintures attribuées à Hitler ont été saisies. Photo AFP

Des dizaines d’œuvres signées Hitler saisies en Allemagne

Des dizaines d'oeuvres attribuées à Adolf Hitler destinées à la vente ont été saisies jeudi en Allemagne en raison de doutes sur leur authenticité, un phénomène récurrent, les antiquités hitlériennes constituant un marché lucratif.

Quelque 63 œuvres signées "A. H." ou "A. Hitler" ont été saisies. Parmi elles, 26 devaient être mises aux enchères samedi à Nuremberg par la maison de vente Weidler.

"Nous menons une enquête au parquet de Nuremberg sur des soupçons de falsification et de tentative de fraude", a indiqué à l'AFP la procureure générale Antje Gabriels-Gorsolke dont les services veulent établir "si les peintures sont fausses ou originales".

"S'il s'avère que ce sont des faux, nous vérifierons qui dans la chaîne de possession savait quoi", a prévenu la procureure. Certaines œuvres étaient accompagnées de certificats d'authenticité mais ils pourraient être eux aussi des faux, selon le parquet.

Polémiques régulières

La vente aux enchères d'oeuvres d'Hitler fait régulièrement polémique en Allemagne, des collectionneurs étant prêts à dépenser des sommes importantes pour posséder une esquisse ou un tableau du dictateur.

La salle de ventes Weidler a ainsi déjà vendu par le passé plusieurs tableaux attribués au "Führer", dont une paire d'aquarelles pour 32.000 euros en 2009.
En juin 2015, d'autres oeuvres réalisées par Adolf Hitler s'étaient également vendues aux enchères en Allemagne pour près de 400.000 euros.
Mais de nombreux faux circulent aussi.

Le 24 janvier, la police a ainsi saisi trois aquarelles attribuées à Hitler, qui devaient être vendues aux enchères à Berlin ce jour-là, en raison là aussi de doutes sur leur authenticité.

Samedi à Nuremberg, seules cinq oeuvres, représentant des paysages bucoliques, seront finalement mises aux enchères, selon la maison de vente qui se défend de toute irrégularité.

"Certains tableaux ont dû être retirés (de la vente) pour des vérifications. Cela ne veut pas automatiquement dire qu'il s'agit de faux", souligne-t-elle dans un communiqué transmis à l'AFP.

Les 26 oeuvres concernées ont été barrées du catalogue. La maison de vente n'a par contre donné aucune information concernant les 37 autres oeuvres attribuées à Hitler et saisies jeudi.

Devaient initialement figurer dans la vente plusieurs aquarelles, dessins et peintures signés "Hitler" mettant en scène des motifs viennois et de Nuremberg, dont des portraits de femmes et des natures mortes.

Ces œuvres provenaient de 23 propriétaires différents, selon la maison Weidler.

Les enchères devaient démarrer à 130 euros pour un dessin au fusain, et jusqu'à à 45.000 euros pour une aquarelle.

"Je n'ai jamais vu une telle vente aux enchères avec une telle quantité d'oeuvres" attribuées à Adolf Hitler, a déclaré jeudi Stephan Klingen, de l'Institut central d'histoire de l'art de Munich, au journal local Nürnberger Nachrichten.

Difficile à authentifier

A côté des peintures, la vente aux enchères de samedi comprendra également des meubles ayant appartenu à Hitler, une chaise en osier, un vase en porcelaine de Meissen représentant un voilier-école de la marine allemande et une nappe.

Dans ses jeunes années, Adolf Hitler avait cherché à s'inscrire à l'Académie des arts de Vienne, mais sa candidature avait été rejetée au motif d'un manque de talent. Il avait continué à peindre en copiant des scènes de cartes postales qu'il vendait aux touristes.

Les experts jugent médiocre la production artistique d' Hitler et les grandes maisons d'enchères refusent généralement de proposer ses oeuvres.

Par ailleurs, les réalisations d'Hitler n'ayant "aucun style particulier" et ressemblant à "des centaines de milliers d'oeuvres" déjà existantes, il est difficile d'authentifier sa production, décrypte Stephan Klingen.

Et l'étude graphologique de sa signature n'est pas un critère suffisant, elle relève de "suppositions", explique l'expert.


La suite du direct