Rubriques




Se connecter à

Déjà connu de la justice en France pour trafic de stupéfiants, un chauffeur-livreur condamné pour détention de cannabis à Monaco

Un chauffeur-livreur plusieurs fois condamné en France pour trafic de stupéfiants a comparu à Monaco pour des faits similaires. Absent à la barre, le prévenu écope d'un mois de prison ferme.

J.-M. F. Publié le 13/07/2022 à 09:49, mis à jour le 14/07/2022 à 11:26
Le prévenu était déjà passé par la case prison pour trafic de stupéfiants. Photo d'illustration Sébastien Botella

Est-ce un important trafiquant de stupéfiants ou bien un de ces petits dealers qui offrent illégalement à la sauvette du cannabis aux particuliers afin de satisfaire leur consommation personnelle?

Le chauffeur-livreur cité à comparaître devant le tribunal correctionnel de Monaco est absent. On n’en saura pas plus que sa version donnée au cours de sa garde à vue et rapportée par la présidente Françoise Barbier-Chassaing. Car le 14 février dernier, les policiers contrôlaient un véhicule en provenance de Marseille. L’homme de 29 ans au volant remettait 2,75 grammes!

Du cannabis et près
de 4.000 euros

 

La magistrate a survolé, comme à l’accoutumée, les détails afin de se concentrer en priorité sur la personnalité du prévenu. Un personnage condamné plusieurs fois dans la cité phocéenne, confirmé par son casier judiciaire français. Casier entaché de multiples peines de prison ferme, de 2013 à 2021, pour des trafics de stupéfiants, plusieurs vols et une conduite en ayant fait usage de drogue.

"Ce jeune homme a consommé du cannabis dès les débuts de son incarcération, a noté la présidente. Il en est devenu addict et le chanvre qu’il transportait en Principauté avait été acheté à Marseille. Il détenait également une somme de 3.720 euros sur lui."

Le premier substitut Valérie Sagné a aussitôt requis deux mois d’emprisonnement ferme. Sans oublier de préciser avec stupéfaction son étonnement face à "une personne qui est venue à Monaco faire du shopping avec un salaire mensuel de 1.900 euros."

Le tribunal a réduit la sanction réclamée à un mois de prison ferme.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.