De Nancy à Monaco, en passant par Nice…

Régis Asso entre dans la police en 1982.

Article réservé aux abonnés
Publié le 27/02/2016 à 05:07, mis à jour le 27/02/2016 à 05:08
Régis Asso entouré de son épouse, du ministre d'État et du conseiller de gouvernement pour l'Intérieur.
Régis Asso entouré de son épouse, du ministre d'État et du conseiller de gouvernement pour l'Intérieur.

Régis Asso entre dans la police en 1982. Pendant trois ans, il est affecté à la direction départementale des Renseignements généraux de Nancy, avant de rejoindre la Sûreté urbaine de Clermont-Ferrand où, en tant qu'adjoint au chef de service, il est chargé de missions de police judiciaire. Fils de René Asso, contrôleur général de la police nationale et ancien directeur départemental de la sécurité publique des Alpes-Maritimes, le Niçois retrouve sa ville en 1984, en qualité d'adjoint au chef de la sécurité générale. En 1993, il devient chef du service de voie publique puis du service de proximité à Cannes, avant de revenir à Nice pour diriger près de 800 policiers en tant que chef du Pôle de voie publique. Après quatre mois à Antibes comme chef de la circonscription de sécurité publique, Régis Asso terminera sa carrière à Monaco.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.