“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

De 5 ans à 15 ans de prison pour les braqueurs d'une bijouterie à Monaco

Mis à jour le 12/06/2014 à 19:56 Publié le 12/06/2014 à 17:11
L’enquête de la bijouterie monégasque, menée par la brigade de répression du banditisme de la PJ de Nice, avait conduit à l’incarcération de quatre Lituaniens.

L’enquête de la bijouterie monégasque, menée par la brigade de répression du banditisme de la PJ de Nice, avait conduit à l’incarcération de quatre Lituaniens. Archives Cyril Dodergny

Je découvre la nouvelle offre abonnés

De 5 ans à 15 ans de prison pour les braqueurs d'une bijouterie à Monaco

La cour d'assises des Alpes-Maritimes a condamné ce jeudi après-midi Valdas Kumetis, un Lituanien de 32 ans, à 13 ans de réclusion criminelle pour le braquage d'une bijouterie à Monaco en 2012.

La cour d'assises des Alpes-Maritimes a condamné ce jeudi après-midi Valdas Kumetis, un Lituanien de 32 ans, à 13 ans de réclusion criminelle.

Il a été reconnu coupable du vol à main armée d'une bijouterie de Monaco le matin du 18 septembre 2012.

Ses complices, deux Lituaniens âgés de 19 ans à l'époque, ont été condamnés à huit ans de prison.

Un quatrième Lituanie, qui, selon l'accusation, attendait en Italie dans une voiture relais pour rentrer au pays une fois le hold-up terminé, a écopé de cinq ans.

L'ensemble des accusés a été en outre condamné à une interdiction définitive du territoire français.

L'avocat général Olivier Minguella, à l'issue de trois jours de débats, avait requis 15 ans de réclusion pour l'ensemble des protagonistes.

>> A LIRE. Bijouterie braquée à Monaco: 15 ans requis contre les braqueurs lituaniens

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.