“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Coronavirus: le Palais de justice de Monaco fermé pour un mois minimum

Mis à jour le 16/03/2020 à 13:33 Publié le 16/03/2020 à 13:24
Les portes resteront closes pour un mois. Minimum.

Les portes resteront closes pour un mois. Minimum. Photo J.-M.F.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Coronavirus: le Palais de justice de Monaco fermé pour un mois minimum

Robert Gelli, le directeur des Services judiciaires de la Principauté, a pris cette décision, ce lundi matin, en raison de l'épidémie de coronavirus. Le Palais de Justice est donc fermé au public à compter de ce lundi et toutes les audiences suspendues. Sauf cas urgents.

Ce lundi matin, à l'issue d'une réunion tenue avec les chefs de juridictions, le directeur de la maison d'arrêt et autres cadres judiciaires, Robert Gelli, le directeur des Services judiciaires de Monaco, l'équivalent du Garde des Sceaux en France, a décidé, "au regard de la situation sanitaire et de la nécessité de prendre des précautions afin d'éviter que le virus ne se propage", d'interdire l'accès au Palais de justice à compter de ce lundi.

Cette durée d'un mois pourra être renouvelée en fonction de l'évolution de l'épidémie de coronavirus.

Toutes les audiences sont également reportées sur cette même période, à quelques exceptions près. "Ne seront tenues que les audiences à caractère indispensable, comme celles liées à la détention ou, en matière civile, pour protéger un mineur ou une personne victime de violence familiale", précise le directeur des Services judiciaires.

Un dispositif est mis en place pour assurer une présence physique de magistrats et greffiers réduite au Palais de justice, et le télétravail est privilégié autant que faire se peut. L'accès des avocats et des huissiers sera également "limité au strict minimum, en fonction de l'urgence des dossiers et des situations", ajoute Robert Gelli.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.