Rubriques




Se connecter à

Condamné cinq fois pour conduite alcoolisée

Dans le box l'homme paraît abattu, consterné, désespéré d'avoir trouvé refuge dans la boisson depuis le décès de son épouse.

J.-M. F. Publié le 12/05/2016 à 05:03, mis à jour le 12/05/2016 à 05:03
« Il a vendu sa voiture et s’engage à ne plus conduire », assure le conseil du prévenu. Photo N.H.-F.

Il comparaît devant le tribunal correctionnel pour la conduite de son scooter avec une alcoolémie de 2,70 g/l dans le sang. Mais si Xavier est menotté, c'est parce qu'il est incarcéré dans une autre affaire, toujours pour conduite en état d'ivresse à Monaco.

Ce mardi 22 mars 2016, vers 11 h 30, ce quinquagénaire de Beausoleil fait une chute à moto au niveau du carrefour Barclay. Des agents de la police municipale se précipitent pour l'aider à se relever. Mais le conducteur s'enfuit et laisse son engin à terre. Poursuivi et repéré par les caméras de surveillance, il est interpellé à hauteur de la place Sainte-Dévote. Il présente tous les signes de l'ivresse…

« Avant, j'étais un bon vivant »

Quand le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle l'interroge sur son addiction, ce n'est pas une voix mais un écho qui répond au gré des circonstances. « J'ai sombré dans l'alcool depuis que j'ai perdu ma femme… Avant, j'étais un bon vivant. Le matin, j'ai bu chez moi une bouteille de rosé ! J'ai fait des tentatives de suicide et je suis suivi par un psy… »

 

Quand le président lui demande les raisons de sa présence en Principauté, le prévenu, plus amorphe encore, répond : « Je voulais me rendre à l'hôpital pour soigner mon alcoolisme… » Le magistrat est sceptique : « Vous n'avez pas emprunté la bonne direction, ni le chemin le plus court ! » L'homme ne se souvient de plus rien…

« Votre passé judiciaire est entaché de quatre condamnations, dont une à Monaco. Et le psychiatre a signalé votre altération du jugement… »

« Psychologiquement, reconnaît le procureur Cyrielle Colle, quelque chose ne va pas chez cet homme. Il met la société en danger. Quand il est alcoolisé, il ne répond plus très bien. Avec de tels taux et antécédents, c'est inutile de rajouter une peine ferme. Deux mois avec sursis, liberté d'épreuve pendant cinq ans et obligation de soins peuvent être accordés… s'il lui revenait l'idée de reprendre son scooter. »

Me Raphaëlle Svara est revenue sur la personnalité de son client et a sollicité le sursis. « Il a vendu sa voiture et s'engage à ne plus conduire » a-t-elle garanti aux juges. Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public, plus l'interdiction de toute boisson alcoolisée et la conduite de tout véhicule terrestre à moteur.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.