“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Comment Joëlle et Louis, 55 et 60 ans, sont devenus voleurs d'ordinateur à Monaco

Mis à jour le 02/03/2015 à 11:32 Publié le 02/03/2015 à 09:08
Palais de justice de Monaco
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Comment Joëlle et Louis, 55 et 60 ans, sont devenus voleurs d'ordinateur à Monaco

Un couple de quinquagénaires comparaissait devant le tribunal correctionnel de Monaco pour le vol d'un ordinateur. Ils ont écopé de 1.000 € d'amende et la restitution de l'appareil volé.

Un couple de quinquagénaires comparaissait devant le tribunal correctionnel de Monaco pour le vol d'un ordinateur. Ils ont écopé de 1.000 € d'amende et la restitution de l'appareil volé.

Un couple de quinquagénaires ne s'imaginait pas qu'un ordinateur portable, dérobé frauduleusement dans la galerie commerciale de Fontvieille, allait être pareille source d'ennuis!

Non seulement ils ont restitué l'appareil d'une valeur de 450 €, mais Joëlle et Louis devront également débourser 1.000 € d'amendes. Ainsi en a décidé le tribunal correctionnel à l'issue de leur comparution.

Ce 20 octobre, quand les époux passent devant l'enseigne du «Bambin Bufarelu», ils aperçoivent un ordinateur dans son emballage, posé sur une table. Ils balayent d'un coup d'œil rapide les alentours et, sans scrupule, emportent le carton.

Evidemment, la victime alerte les services de sécurité quand elle ne retrouve plus l'ordinateur qu'elle vient d'acquérir et posé afin de saluer la serveuse...

«Déconcertant»

Apparemment, ce couple sans histoire était loin de se douter que cette tentative de vol était enregistrée par les caméras de surveillance de la galerie commerciale...

«Vous avez 55 et 60 ans, note la présidente Stéphanie Vikström. Vous trouvez un paquet et vous le prenez. Pourquoi?»

«Comme l'ordinateur était neuf, nous pensions qu'il avait été oublié! Mais pas question de le voler! Nous n'avions pas de mauvaise intention : on l'a pris par opportunité et nous n'avons pas pensé aux conséquences. D'ailleurs une fois averti, nous l'avons aussitôt restitué.»

«La réaction de gens honnêtes n'était pas plutôt de se rendre au service de sécurité afin d'informer que vous aviez trouvé cet appareil? questionne la présidente. C'est un peu déconcertant de voir la manière dont vous vous êtes emparé du carton. S'il n'y avait pas de caméras de surveillance, actuellement vous en profiteriez tranquillement.»

Les arguments des prévenus n'ont pas plus convaincu le parquet. «On voit bien le manège quand ils s'emparent de l'ordinateur, oppose le procureur Cyrielle Colle. C'est l'image de l'évolution de la mentalité de nos jours. Pourtant, il s'agit de deux personnes bien insérées, sans antécédents...»

Le ministère public ne réclamera pas de peines sévères mais un avertissement : cinq jours d'emprisonnement assortis du sursis. Le tribunal préférera deux amendes de 500 € chacune.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.