“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bijouterie Zegg & Cerlatti : le 3e braqueur à la barre

Mis à jour le 14/06/2016 à 05:13 Publié le 14/06/2016 à 05:13
Le procès se poursuit aujourd’hui avec les réquisitions du procureur général et les plaidoiries des avocats.

Le procès se poursuit aujourd’hui avec les réquisitions du procureur général et les plaidoiries des avocats. Photo Cyril Dodergny

Bijouterie Zegg & Cerlatti : le 3e braqueur à la barre

Le troisième membre du gang des Estoniens est jugé depuis hier devant le tribunal criminel. Il est accusé du vol à main armée de 28 montres de luxe

Configuration « bunker » depuis hier matin au palais de justice pour la comparution devant le tribunal criminel (équivalent de la cour d'assises en France) du troisième et dernier membre du « gang des Estoniens ».

Rauno Kuklase avait participé, le 2 mai 2008, vers 12 h 20, au braquage de la bijouterie Zegg & Cerlatti sise au 24, avenue de la Costa, à Monte-Carlo.

Quarante secondes plus tard, cet homme au visage anguleux et physique d'armoire à glace emportait avec ses coauteurs, Tanel Kull et Sander Sarik (1), un butin composé de 28 montres de luxe estimées à quelque 74 000 €. Soit plus du double à la revente.

À leur habitude, les trois individus ont agi à visage découvert. Un premier sonne à la porte du magasin.

Proches de réseaux mafieux

Dès qu'il...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct