“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Il ne fera plus de mal à personne": le fils d'Hélène Pastor livre ses impressio...

Procès Pastor: le verdict est tombé, le gendre de la milliardaire condamné à la ...

Procès Pastor: les derniers mots des accusés avant le verdict ce mercredi

Le verdict du procès Pastor attendu ce mercredi

Procès Pastor: comment Me Dupond-Moretti tente d'éviter le pire à Wojciech Janow...

Au volant d’une Lamborghini, il roule sur le pied d’un ouvrier à Monaco

Mis à jour le 14/03/2018 à 19:44 Publié le 14/03/2018 à 19:30
Illustration d'une Lamborghini.

Illustration d'une Lamborghini. Photo Istock

Au volant d’une Lamborghini, il roule sur le pied d’un ouvrier à Monaco

Le tribunal correctionnel de Monaco a condamné un automobiliste à huit jours de prison avec sursis pour ne pas avoir respecté un panneau de chantier et roulé sur le pied d'un jardinier, il y a tout juste un an, avenue de la Quarantaine. Aujourd'hui encore, l'ouvrier ressent des douleurs en marchant.

Drôle de mésaventure que celle racontée par la victime devant le tribunal correctionnel. Cet ouvrier intérimaire, affecté à des travaux de jardinerie sur l’avenue de la Quarantaine, était chargé de réguler la circulation alternée sur un chantier temporaire, le 1er mars 2017.

En début d’après-midi, un conducteur pressé n’obtempère pas à l’interdiction signalée par un panneau.

Au volant d’une Lamborghini décapotable blanche, l’automobiliste roule sur le pied du jardinier. Heureusement, les godillots renforcés chaussés par le plaignant lui ont épargné de graves blessures.

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct