Rubriques




Se connecter à

Assises: le retraité a-t-il tué son voisin pour des décorations de Noël?

Pourquoi un retraité de 71 ans a-t-il tué son voisin, deux jours avant Noël, à Aspremont? La cour d'assises des Alpes-Maritimes a deux jours pour répondre à cette question.

Ch.P. Publié le 02/07/2015 à 09:13, mis à jour le 02/07/2015 à 10:04
Abattu Aspremont
C’est dans cette maison du quartier de l’Escairan à Aspremont qu’a eu lieu le drame. J.-F. O.

Pourquoi Daniel Peronne, retraité de 71 ans, a-t-il tué son voisin, Jean-Louis Sibué, en fin d'après-midi, un dimanche, vieux chemin de Falicon, dans le quartier de l'Escairan à Aspremont? La cour d'assises des Alpes-Maritimes a deux jours pour répondre à cette question.

Les habitants de cette petite commune située sur les hauteurs de Nice sont encore aujourd'hui incrédules, tant la victime, un paisible maçon à la retraite, était appréciée.

Jean-Louis Sibué était en train d'installer une guirlande de Noël quand une dispute pour une futilité a éclaté. Daniel Peronne est allé chercher une arme et a tiré. Une seule fois. Un coup fatal.

 

>> RELIRE. Abattu par son voisin pour une décoration de Noël à Aspremont 

L'accusé, connu pour son intempérance, aurait-il agi par jalousie? Aurait-il mal supporté que sa compagne invite pour le réveillon Jean-Louis Sibué? "J'ai juste voulu lui faire peur", aurait expliqué l'accusé.

Me Daniel Nagara-Valmy qui plaide "l'accident", assure la défense de Daniel Peronne, mis en examen pour homicide volontaire.

Me Philippe Armani, avocat de la partie civile, évoque "une affaire d'une simplicité déroutante sur fond d'alcoolisme".

 

"M. Sibué était encore très actif pour rendre des services à droite à gauche. M. Peronne supportait mal, semble-t-il, que sa compagne, avec laquelle il avait divorcé à deux reprises, apprécie ce voisin".

Le procès, prévu sur deux jours, avec près de seize témoins appelés à la barre, risque d'être dense. Le verdict est attendu vendredi soir.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.