“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Alcoolique, il volait des bouteilles: 2 mois ferme

Mis à jour le 10/02/2016 à 05:07 Publié le 10/02/2016 à 05:07

Alcoolique, il volait des bouteilles: 2 mois ferme

Deux affaires de vol d'alcool en Principauté ont conduit un Français de trente-cinq ans, menotté, devant le tribunal correctionnel, selon la procédure de flagrant délit.

Deux affaires de vol d'alcool en Principauté ont conduit un Français de trente-cinq ans, menotté, devant le tribunal correctionnel, selon la procédure de flagrant délit. Le 30 janvier, à l'Intermarché de Monte-Carlo, il dissimule cinq bouteilles de whisky. Le 3 février, rebelote à la supérette Casino du Port. Le préjudice est de 230 €. Mais c'est surtout la réitération qui a été sanctionnée. Le prévenu a écopé d'une peine de deux mois de prison ferme.

Dans le box, Abou semble épuisé par la dépendance à l'alcool et les conséquences désastreuses d'une consommation excessive. Natif de Dakar, il est amorphe et apeuré à l'annonce d'une issue qu'il redoute déjà. Debout, il écoute les infractions reprochées.

«Ma femme et ma fille sont parties»

«Fin janvier, lui rappelle le président Florestan Bellinzona, vous attirez l'attention de la caissière qui signale votre présence car vous êtes connu comme un éventuel voleur. Quand on visionne les bandes vidéo on vous voit mettre les bouteilles dans un sac. Mais vous aviez pu partir entre-temps. Votre signalement est diffusé. Trois jours après, les policiers vous aperçoivent au petit Casino. Ils vous arrêtent rue Louis-Notari et constatent le non-paiement de plusieurs bouteilles d'alcool.»

Et de rajouter: «En comparant vos empreintes, les enquêteurs s'aperçoivent que vous êtes la même personne interrogée lors d'une garde à vue pour un vol en décembre 2013. Mais vous aviez donné l'identité de votre frère… Vous avez un problème pour voler cinq bouteilles tous les trois jours?»

Comme s'il était déshonoré, au bord du gouffre, cet employé intérimaire reconnaît de grandes difficultés. « e suis alcoolique. Ma femme et ma fille sont parties de la maison. J'ai encore plus replongé dans la boisson. Aujourd'hui je n'ai plus de vrai travail…»

Avec une pointe de causticité, le président conclut: «Heureusement, tous ceux qui ont des problèmes avec l'alcool l'achètent… De 2001 à 2012, votre casier judiciaire français comporte neuf condamnations pour stupéfiants, vols, recel, ivresse, violences…»

S'en suit une mise à jour du procureur Cyrielle Colle. «Le prévenu déclare n'avoir jamais été condamné à Monaco? C'est faux! Il avait donné une fausse pièce d'identité aux policiers à l'époque. Mais les empreintes correspondaient bien avec un vol d'alcool. La peine doit être très ferme pour couvrir l'intégralité des faits: deux mois.»

Pour sa défense, Me Raphaëlle Svara insistera sur la pathologie dont souffre son client, sans l'excuser. «Drogue et alcool ont provoqué le départ de sa compagne. Il se fait suivre. Une peine ferme interromprait le traitement et il ne reverrait plus sa famille. Il perdrait définitivement son emploi. Clémence!»

Le tribunal suivra les réquisitions du ministère public.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct