“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Alcool, violence conjugale et vandalisme à Monaco: prison ferme pour le concubin

Mis à jour le 31/08/2016 à 05:01 Publié le 31/08/2016 à 05:01
« Je n’ai pas pu me contrôler », témoigne celui qui a sorti un couteau face aux agents de police après avoir roué de coups sa compagne et saccagé son appartement de la tour Odéon.

« Je n’ai pas pu me contrôler », témoigne celui qui a sorti un couteau face aux agents de police après avoir roué de coups sa compagne et saccagé son appartement de la tour Odéon. Jean-François Ottonello

Alcool, violence conjugale et vandalisme à Monaco: prison ferme pour le concubin

Un homme a comparu devant le tribunal correctionnel pour avoir frappé sa compagne, dégradé sa voiture et saccagé son appartement. Rien que ça. Sanction des juges : quatre mois ferme

Irascible. Furieux. Haineux. Agressif. Apparemment normal quand il est sobre, les excès de violence et dérapages incontrôlés d'un jeune homme ivre ont inquiété la formation collégiale du tribunal correctionnel. Ce Français de 29 ans a comparu lundi après-midi selon la procédure de flagrant délit pour avoir brutalisé sa compagne, conduit en état d'ivresse, détérioré le véhicule, fracassé les meubles et saccagé l'appartement de cette jeune Monégasque dans la tour Odéon.

Il a écopé de quatre mois de prison ferme, de l'interdiction d'entrer en relation avec la victime et d'une contravention de 500 €.

Il meurtrit ses chairs

Pourtant, cette soirée du vendredi 26 août était placée sous le signe de la fête. L'homme célébrait son anniversaire en compagnie de...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct