Affaires des heures supplémentaires: Villeneuve-Loubet vote la protection de son maire

Le conseil municipal a voté mercredi à l’unanimité la protection fonctionnelle de Lionnel Luca suite à sa relaxe dans l’affaire des heures supplémentaires fictives.

Yannis Dakik Publié le 03/10/2021 à 18:00, mis à jour le 03/10/2021 à 18:05
La protection fonctionnelle du maire a été votée mercredi lors du conseil municipal. (Photo Eric Ottino)

En plein milieu du conseil municipal de ce mercredi, le maire les Républicains a quitté la salle pour laisser la parole à son adjoint délégué à la Tranquillité publique, Albert Calamuso.

En cause, une demande de protection fonctionnelle réclamée par le maire de Villeneuve-Loubet dans le cadre de l’affaire dite des "heures supplémentaires".

L’édile a été relaxé le 7 septembre par la cour d’appel d’Aix-en-Provence à la suite de son appel.

Des frais à la charge de la commune

"Je vais vous demander d’accorder à Lionnel Luca le bénéfice de la protection fonctionnelle et le remboursement des frais qui en résultent pour les procédures de première instance, d’appel et éventuellement de cassation", réclame l’adjoint au maire

 

Car une partie des frais sera prise en charge par l’assureur de la commune et le reste sera supporté par la commune "ce qui est tout à fait légal", ajoute Calamuso.

Votée à l’unanimité, la demande a été saluée par Lionnel Luca qui n’a pas manqué de remercier ses élus.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.